Archive for novembre, 1999

10ème anniversaire de la chute du mur de Berlin

Dix  ans constituent une période suffisante pour permettre que la passion cède la place à la raison. Qui peut considérer aujourd’hui n’avoir rien à  apprendre des années qui viennent de s’écouler ? Notre conviction est que nous avons tous et toutes à tirer enseignement de cette expérience, avec modestie, courage et esprit de responsabilité devant l’avenir. 

                 Le mur de berlin est, à nos yeux, sans conteste, un symbole dramatiquement parlant de l’esprit de guerre froide et de toute la logique coercitive et manichéenne qui l’ont caracterisé. Aucune force démocratique ne peut, à notre sens, faire l’économie d’une critique radicale du modèle de societé que ce mur a incarné. 

                 A plus forte raison, ceux pour qui le capitalisme n’est pas la fin de l’histoire et qui ont à coeur d’explorer les voies de son dépassement doivent-ils faire le deuil des conceptions  que l’échec du système édifié à l’abri du mur de Berlin a rendu définitivement caduques. 

                 Inversément, ceux qui ont cru voir, dans l’impressionante liesse populaire qu’a suscitée il y a dix ans ce grand moment de libération humaine que fut l’ouverture du Mur, une consécration de leurs convictions libérales, ne peuvent manquer aujourd’hui de s’interroger eux aussi. 

                 Les citoyens de l’ex-RDA, dont la mobilisation avait crée les conditions de l’ébranlement du régime est-allemand, ne réclamaient pas la toute-puissance du marché, mais un socialisme dans la liberté. Beaucoup de leurs espoirs se sont entretemps mués en désillusions. Nombreux sont celles et ceux qui estiment, en particulier, insuffisament reconnus leur identité spécifique et leur propre apport à l’Allemagne unifiée. D’autres jugent que la tentative de régler des problèmes politiques par la voie judiciaire est sans issue. Nous partageons ce sentiment et tenons à l’exprimer alors que viennent d’être prononcées les condamnations de trois anciens dirigeants de l’ex-RDA. 

                 D’une façon générale, à l’heure où s’ouvre pour l’Union européenne le grand chantier de l’élargissement, les enseignements à tirer de ces dix années nous concernent toutes et tous. Saint Exupéry regrettait que « les hommes édifient trop de murs et ne construisent pas assez de ponts ». Un mur est tombé il ya 10 ans. Attachons nous à présent à construire des ponts.

Publicités

11 novembre 1999 at 12:09 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 171 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

novembre 1999
L M M J V S D
    Mar »
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930  

Catégories

Pages

Pages