Posts filed under ‘Francis Wurtz’

MEURTRE DE SHIREEN ABU AKLEHLA : UN TRIPLE SYMBOLE

« J’ai choisi cette voie pour être proche des gens », avait coutume de dire la journaliste emblématique d’Al-Jazira, née il y a 51 ans à Jérusalem-Est, dans une famille chrétienne palestinienne et tuée de sang froid, bien que clairement identifiée, d’une balle dans la tête par un soldat israélien. Non content d’avoir essayé de couvrir l’assassin en affirmant que Shireen Abu Aklehla avait été « probablement » victime d’un tireur palestinien, le pouvoir israélien a fait intervenir la police contre le cortège funéraire, manquant de faire tomber le cercueil des mains des porteurs. « L’inhumanité d’Israel s’affiche en grand » avait réagi Hanane Achraoui, figure historique de l’OLP, traduisant le sentiment général. Ce lâche assassinat puis le comportement abject de la police au moment des obsèques ont suscité une légitime indignation de toute la communauté internationale.

Je voudrais m’arrêter, pour ma part, sur un troisième symbole que représente le meurtre de Shireen Abu Aklehla : c’est, en effet, en couvrant une opération de l’armée israélienne dans le secteur de Jénine, au nord de la Cisjordanie, que cette « voix de la Palestine » s’est brutalement tue. Le nom de Jénine est gravé dans la mémoire de quiconque a suivi le martyre du peuple palestinien durant ces dernières décennies. Son camp de réfugiés palestiniens fut, il y a tout juste vingt ans, le théâtre d’un massacre particulièrement cruel de la part des troupes de l’occupant. « L’opération Rempart » dura plus de 10 jours et se solda par la mort ou la disparition de centaines de Palestiniens, « dont une partie est enterrée sous les décombres des maisons effondrées », nota, à l’époque, un expert militaire dans le grand quotidien israélien Haaretz. Les destructions privèrent de toit des milliers d’autres réfugiés.

J’avais conduit, peu après les faits, sur les lieux une délégation de parlementaires européens de toutes tendances politiques -y compris un conservateur britannique très proche d’Israël- afin de rencontrer des témoins de l’assaut et de rendre dûment compte, au retour, à notre Assemblée, de ce que nous allions apprendre. Première délégation internationale à pouvoir pénétrer dans le camp depuis le massacre, nous fûmes littéralement pétrifiés d’horreur en découvrant un ancien quartier d’habitations transformé par les bulldozers israéliens en une immense dalle d’où ne dépassaient que des bouts de ferraille, puis entendant le récit factuel des exactions commises par les soldats, de la bouche du directeur de l’hôpital du camp. La mort de Shireen Abu Aklehla rappelle à celles ou à ceux à qui la guerre en Europe aurait fait reléguer à l’arrière-plan  l’occupation de la Palestine que, sur place, le combat se poursuit.


NB : « Depuis l’an 2000 (…), 55 journalistes palestiniens ont été tués par les forces d’occupation israéliennes. Il s’agit d’une politique délibérée et systématique pour faire taire la presse palestinienne » rappelle le texte d’une pétition qui appelle à la création d’une commission d’enquête indépendante et internationale sur le cas de Shireen Abu Aklehla.

(montada.palestine.paris@gmail.com)

19 mai 2022 at 5:52 Laisser un commentaire

VICTOIRE HISTORIQUE DU SINN FEIN ! (IRLANDE DU NORD

                Historique, la victoire du Sinn Fein, ce 5 mai 2022, l’est à plusieurs titres ! Depuis un siècle que cette province irlandaise dite « Irlande du Nord » a été rattachée à la Grande Bretagne, c’est la première fois que ce parti républicain et progressiste  -dont la raison d’être est de réaliser la réunification du pays-  supplante le DUP, leader de la droite ultra appelée « unioniste » car elle refuse toute perspective de séparation d’avec le « Royaume uni » !

 Cette victoire éclatante offre au Sinn Fein (Michelle O’Neill) le poste de Premier Ministre de la province, et celui de Vice-Premier Ministre au parti unioniste. En effet, l’ Accord du « Vendredi saint »  -ce compromis qui permit, en 1998, de mettre un terme à 30 ans de « troubles » sanglants entre les deux communautés-   prévoit que le parti arrivé en tête dans chacun des deux « camps » s’allie à son adversaire pour administrer ensemble, et dans une quasi-égalité de responsabilité, l’Irlande du Nord. 

Cette bascule de la droite vers la gauche en Irlande du Nord est d’autant plus prometteuse qu’au Sud de l’île, dans la République d’Irlande, le Sinn Fein  -seul parti présent dans les deux entités-  est également en position favorable pour gagner les prochaines élections. Plébiscité par les jeunes, il est à la pointe du combat pour les grands enjeux de société (moyens de vivre, logement, santé, droits des femmes…) et a acquis une crédibilité de parti de gouvernement. Mary-Lou Mc Donald, la brillante et très populaire présidente du Sinn Fein, partisane d’un référendum sur la réunification de l’île, parle de « la probabilité d’une Irlande unie dans les prochaines années ». On imagine l’émoi dans l’entourage de Boris Johnson, allié indéfectible des fanatiques du DUP et empêtré dans le blocage du « Protocole Nord-irlandais » , seul moyen d’éviter le rétablissement d’une frontière douanière dure sur l’île, après le Brexit…

On permettra à l’ex-président du groupe de la « Gauche unitaire » au Parlement européen d’évoquer les liens particuliers qui lient ce groupe à nos amis du Sinn Fein (Nord et Sud mêlés) : en mars 2004, nous nous sommes rendus à Belfast pour apprendre à mieux connaître cette force progressiste atypique, susceptible d’envoyer, la même année, ses premiers élus à Strasbourg et Bruxelles. Le courant passa immédiatement entre nous. Le Sinn Fein choisit de rejoindre notre groupe, sa première députée européenne n’étant autre que la jeune et dynamique Mary-Lou , aujourd’hui à la tête de son parti. L’année suivante, le leader historique du Sinn Fein, Gerry Adams, se rendit, pour la première fois, au Parlement européen, ce qui contribua à faire connaître le vrai programme actuel de son organisation, résolument orientée vers la démocratie, le progrès social et sociétal et la paix. En 2007, le Sinn Fein me fit l’honneur de m’inviter  à prendre la parole à son Congrès, puis à assister à l’investiture solennelle du premier Vice-Premier Ministre d’Irlande du Nord issu du Sinn Fein : Martin Mc Guinness, prêt à travailler avec son pire adversaire, le  très réactionnaire révérend unioniste, Ian Paisley, dans l’espoir de contribuer au dépassement définitif du climat de guerre civile dans la province. 15 ans plus tard, l’objectif reste le même. Car, souligne avec sagesse Mary-Lou Mc Donald : « Il y a besoin de réconciliation avant la réunification ». Bon vent à nos amis du Sinn Fein ! Ár ndlúthpháirtíocht go léir ! (x)

——-

(x) Toute notre solidarité ! (en gaélique irlandais) 

12 mai 2022 at 11:52 Laisser un commentaire

UKRAINE : GARE AU PAS DE TROP VERS LA GUERRE TOTALE ! 

« Nous n’avons pas l’intention de nous engager dans des actions qui pourraient être mal comprises ou déformées. Nous reconnaissons, en ce moment de tension, combien il est essentiel que les Etats-Unis et la Russie gardent à l’esprit le risque d’erreur de calcul et prennent des mesures pour éviter ces risques ». Ainsi parlait John Kirby, le porte-parole du Pentagone, début mars. « Il faut stopper cette guerre sans devenir nous-mêmes des belligérants », précisait, de son côté, Emmanuel Macron, décidé, pour cette raison, à limiter son aide militaire à Kiev à des armes « défensives ». 

Aujourd’hui, ces précautions semblent tenues pour obsolètes par Washington, comme par ses alliés. Le 28 avril dernier, Joe Biden annonçait une énième rallonge de 20 milliards de dollars d’aide militaire supplémentaire à l’Ukraine, aussitôt suivie d’une avalanche d’annonces de nouvelles fournitures d’armes par les dirigeants de pays européens. A présent, les livraisons d’armements lourds ne sont plus « taboues » : artillerie, blindés et munitions de gros calibre s’ajoutent officiellement aux équipements plus sophistiqués tenus secrets . Significativement, c’est sur leur base militaire de Ramstein, en Allemagne, que les Etats-Unis ont choisi de présider une réunion de 40 alliés, destinée à peaufiner l’organisation de cette nouvelle phase de l’implication des Etats occidentaux dans cette guerre porteuse de lourds périls pour la sécurité européenne, voire mondiale.

Pourtant, l’agression russe contre l’Ukraine était, dès son lancement, totalement injustifiable et son bilan humain et matériel est, depuis longtemps, atterrant ! La volonté de sanctionner durement le Kremlin et d’en isoler le chef fut, d’emblée, largement partagée . Et l’objectif premier de la communauté internationale fut de contribuer , autant que faire se peut, à tenter d’ouvrir de vraies négociations, les Ukrainiens devant décider eux-mêmes des compromis acceptables . La question se pose donc : qu’y-a-il de changé, en l’espace de quelques semaines, en Ukraine, pour justifier, du point de vue des dirigeants occidentaux, que la prudence d’hier laisse place à l’escalade aujourd’hui ? 

« Il y a une possibilité pour la Russie de perdre la guerre », a répondu le secrétaire américain à la défense, Lloyd Austin. De fait, l’armée russe rencontre de sérieuses difficultés sur le terrain, face à la résistance des Ukrainiens et à l’afflux d’armes occidentales de plus en plus modernes. Il n’y aurait donc qu’à accentuer la contre-offensive occidentale pour obtenir la capitulation de Poutine ? Qu’on souhaite ou non ce type d’ issue, pareille hypothèse est, pour le moins, hasardeuse ! Le risque n’est-il pas plutôt que, face à une éventuelle impasse de la guerre actuelle, son initiateur -considérant les fournisseurs d’armes comme « co-belligérants »- finisse par mettre à exécution sa terrible menace de leur faire subir « des conséquences que vous n’avez jamais connues ». On peut, bien sûr,  répondre à l’irresponsabilité par l’irresponsabilité, tel Jean-Yves Le Drian déclarant à la télévision française : « L’OTAN est aussi une puissance nucléaire  » ! Il semble plus sage d’analyser avec sang-froid ce qui est sans doute la situation la plus dangereuse que l’Europe, voire le monde, ait connue depuis la crise de Cuba.
Gare au pas de trop vers la guerre totale !

5 mai 2022 at 7:00 1 commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 267 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

mai 2022
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Catégories

Pages

Pages