Posts filed under ‘Francis Wurtz’

LES OUBLIÉS DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE 

L’élan de solidarité avec le peuple ukrainien restera dans l’Histoire contemporaine comme une expérience exemplaire. Il donne à voir ce dont est capable, en matière de mobilisation, la conjonction de l’engagement populaire, étatique et médiatique en faveur d’une même cause. De fait, l’agression militaire russe contre un pays souverain est, en elle-même, un crime particulièrement révoltant et inacceptable. Quant aux innombrables vies sacrifiées dans cette guerre absurde et à l’ampleur des violences et des destructions infligées à la population ukrainienne, elles dépassent l’entendement et soulèvent l’indignation générale. Le mouvement de solidarité exceptionnel que l’on observe est donc pleinement légitime et tout à fait bienvenu. 

Ce qui interroge, en revanche, c’est le contraste saisissant entre cette mobilisation spectaculaire et le faible degré d’implication -pour le moins- des mêmes gouvernements comme de nombre de grands médias dans le soutien aux victimes des multiples tragédies à travers le monde, sur lesquels est jeté depuis quelques temps un voile pudique proprement insupportable. Arrêtons-nous sur quelques uns de ces cas d’oubliés de la solidarité, qui, par dizaines de millions, interpellent quotidiennement la communauté internationale dans un silence assourdissant ! 

Un exemple emblématique : le Proche-Orient. « Il ne faut pas parler du conflit israélo-palestinien et/ou de l’effondrement de la démocratie israélienne ! » -ironisait récemment Charles Enderlin sur son blog, en énumérant tous les prétextes avancés ou les réactions redoutées par ceux qui se taisent sur les inavouables réalités de cette région.

Autre cas révélateur : l’abandon des Kurdes. « Il est important et prioritaire de nettoyer le long de la frontière des terroristes , sur au moins 30 km de profondeur », vient d’affirmer Erdogan, le trublion de l’OTAN, en parlant des Kurdes de Syrie, nos anciens alliés dans la lutte contre Daech, aujourd’hui lâchés par les dirigeants occidentaux face aux raids aériens turcs et à la menace d’une opération militaire terrestre du tyran d’Ankara. Le même Erdogan apporte , par ailleurs, ouvertement son concours à l’Azerbaïdjan dans ses attaques répétées contre l’Arménie, tandis que l’Union européenne conclut de juteux contrats gaziers avec Bakou…

Et puis, qui ose aujourd’hui rappeler à la grande puissance si fière de sa mission civilisatrice le sort réservé au peuple afghan -en particulier les femmes et les filles- brutalement livrés aux talibans, à leur obscurantisme et à la misère absolue après 20 ans d’occupation ? Ou encore, se rappelle-t-on qu’au Yémen, après 8 ans de guerre, 23 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire pour leur survie et un enfant perd la vie toutes les 10 minutes en raison de maladies parfaitement évitables ? Et la RDC, la Somalie, le Soudan du Sud, le Tigré, la RCA, la Libye ? Et les innombrables laissés-pour-compte de la sécurité alimentaire, sanitaire, climatique…? Espérons, à tout le moins, que les victimes de tous ces drames oubliés qui chercheront un havre de paix en Europe ne se heurteront pas à un tri selon leur religion ou leur couleur de peau… La solidarité vraie ne se divise pas.

22 décembre 2022 at 7:31 Laisser un commentaire

SUSPENSION DE L’AIDE AU MALI : IL FAUT RÉAGIR !

L’affaire remonte à plusieurs semaines : le gouvernement français a décidé en catimini, sans aucune communication officielle, de suspendre sine die l’essentiel de l’aide publique de la France au Mali, soit environ 100 millions d’euros par an. Ce sont les ONG françaises de solidarité agissant au plus près des populations maliennes qui, mises devant le fait accompli, ont sonné l’alarme en demandant au Président de la République, mi-novembre, de revenir sur cette initiative aux conséquences potentiellement dramatiques. Rien n’y fit. Pierre Laurent, vice-président du Sénat, s’adressa, dans la foulée, à la ministre des Affaires étrangères pour soutenir la requête des ONG en soulignant que « 7,5 millions de personnes au Mali, soit plus de 35% de la population, ont besoin d’aide humanitaire », dans un pays classé par l’ONU « en 184ème position pour l’indice de développement humain » ! On attend toujours la réponse du Quai d’Orsay au parlementaire. Celui-ci prit en outre l’initiative d’un appel dans le même sens, co-signé par des personnalités africaines et françaises (1). Chaque contribution à ces efforts est bienvenu : il faut réagir à cette mesure inacceptable jusqu’à l’obtention de son annulation ! 

Inacceptable, cette suspension de l’aide l’est d’abord pour une raison humanitaire : quelque 70 projets de développement en cours ou programmés par les ONG au Mali seraient compromis si cette « suspension » du versement des financements prévus n’était pas levée au plus vite. Pire : répliquant à la décision de Paris, la junte militaire au pouvoir à Bamako a interdit toute activité sur place des ONG liées à des financements français ! Faute d’une sortie rapide de cette crise des relations franco-maliennes, on s’acheminerait donc vers  un retrait forcé des acteurs de la solidarité au Mali liés à la France, ce qui pénaliserait directement les populations concernées. Cette situation illustre l’autre dimension perverse de la décision française : il ne s’agit ni plus ni moins que de représailles au comportement hostile des autorités maliennes, quitte à faire payer les frais de la controverse entre les deux gouvernements à la population la plus fragilisée de ce pays, pauvre parmi les pauvres. Notons que cette mesure rejoint l’une de celles proposées par Marine Le Pen le 2 février dernier après le renvoi du Mali de l’ambassadeur français (2) !

La leçon de cette expérience révoltante est qu’il est décidément grand temps de réformer en profondeur l’aide publique au développement ! En particulier, ces financements -au demeurant très insuffisants- doivent être totalement dépolitisés et impliquer des acteurs locaux au plus près des populations. Dans l’immédiat, il faut d’urgence rétablir la totalité de l’aide publique françaises au peuple malien !

——–

(1)TRIBUNE. Pour le rétablissement de l’Aide publique au développement en faveur du peuple malien (24/11/2022)  https:// humanite.fr 

(2) « Il faut bloquer l’aide au développement à destination du Mali » M. Le Pen (Le Figaro, 3/2/2022)

2 décembre 2022 at 1:14 Laisser un commentaire

 « OCEAN VIKING »: LA FRANCE A-T-ELLE « SAUVÉ L’HONNEUR » ?

Le 11 novembre dernier, la France s’est résolue à laisser accoster à Toulon l’ « Ocean Viking »avec ses 234 réfugiés, condamnés à trois semaines d’errance en Méditerranée après avoir été refoulés par le gouvernement d’extrême-droite italien. On ne peut que se réjouir qu’ait ainsi été mis fin au calvaire de ces personnes en grande difficulté, parmi lesquelles 57 enfants. Peut-on, pour autant, estimer que « la France a, finalement, sauvé l’honneur », comme l’a écrit un éditorialiste, traduisant sans doute un sentiment assez répandu ? (1) Oui, si l’on compare la décision de Paris en 2022 à celle de 2018, lorsqu’Emmanuel Macron avait refusé l’accostage de l’Aquarius , dans des circonstances analogues ! Mais non si l’on considère la présentation qui a été faite, par le ministre de l’intérieur, des conditions de cet accueil. Ainsi, Gérald Darmanin s’est-il empressé de préciser que la mesure prise l’a été « à titre tout à fait exceptionnel », certains passagers étant « à quelques heures de la mort »; que les rescapés « ne pourront pas sortir du centre administratif où on va les mettre et ne seront pas techniquement sur le sol français »; que l’Ofpra allait « réaliser jusqu’à 90 entretiens par jour » afin qu’au plus vite soient appliquées « les procédures d’éloignement » des personnes non éligibles au droit d’asile, qui « seront reconduites directement », tandis que « deux-tiers »

des migrants quitteront de toute façon la France vers 9 pays européens…

À n’en pas douter, cette posture ultra- défensive  -traitant de l’accueil de réfugiés en perdition comme d’un boulet à traîner, malheureusement inévitable « à titre exceptionnel » et dont on veut prouver qu’on a tout fait pour en minimiser les effets forcément pervers…-  constitue un délice pour l’extrême-droite française en même temps qu’un poison pour notre opinion publique. « La figure de l’indésirable est largement créée par les pratiques publiques à l’égard de ces nouveaux arrivants (…). Ce genre de politique provoque un rejet dans l’opinion, parce qu’on a l’impression d’avoir des gens indésirables à nos portes, et cela créé la peur » (2). Ces paroles de bon sens,  prononcées il y a plusieurs mois par une spécialiste très respectée des migrations internationales, semblent s’adresser à Gérald Darmanin ! 

Il est d’autant plus crucial que ce débat ait lieu que l’orientation désormais quasi-générale des gouvernements européens en la matière revient, de fait, à valider dans les esprits l’image du réfugié indésirable sinon dangereux. Cette posture n’est plus l’apanage de l’extrême-droite (au pouvoir en Italie, en Pologne, en Hongrie, en Slovaquie, en Lettonie, en Suède…) La droite « modérée »avait fixé sa ligne dès 2015 par la bouche de Donald Tusk, qui fut jusqu’à ces derniers mois le président du Parti populaire européen : « La plus grande marée de réfugiés et de migrants est encore à venir » avait-il lancé, en réclamant « une bonne protection des frontières » avant de conclure «  Ce qui est en jeu, c’est le sens de l’ordre en Europe »(3)…Quant aux sociaux-démocrates scandinaves eux-mêmes, ils se sont laissés contaminer. Pour la Première Ministre danoise, par exemple, l’objectif, c’est « Zéro réfugié » (exceptés les Ukrainiens) et l’envoi des demandeurs d’asile au Rwanda . Alerte !

——–

(1) Le Monde (12/11/2022)

(2) Catherine Wihtol de Wenden, experte auprès du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. 

(3) Discours du 25/9/2015 : « Le flux de migrants ne fait que commencer ».

18 novembre 2022 at 6:55 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez les 5 282 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

janvier 2023
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Archives

Catégories

Pages

Pages