Archive for août, 2018

10 BONNES NOUVELLES DANS UN MONDE CALAMITEUX (II)

La semaine dernière, j’évoquais une première série de trois événements heureux intervenus cet été : la fin de vingt ans de guerre entre l’Ethiopie et l’Erythrée; la signature d’un accord historique entre les cinq pays riverains de la mer Caspienne; le Sommet des cinq plus grand pays émergents marqué par l’esprit de solidarité face à l’unilatéralisme destructeur de Donald Trump. Place, aujourd’hui, à sept autres faits, pris parmi ceux qui nous ont toutes et tous réjouis, ces dernières semaines, par les sombres temps qui courent .

On citera, comme espoir de progrès de l’égalité et de la dignité humaine, le projet de réforme en faveur de l’héritage paritaire en Tunisie annoncé à l’occasion de la « fête de la femme » à la mi-août . Dans un pays où, malgré les avancées enregistrées en matière de statut de la femme depuis l’indépendance, les forces conservatrices sont à nouveau si puissantes, ce défi démocratique est bienvenu !

Par ailleurs, même dans des situations dramatiques et révoltantes, on peut trouver des raisons d’espérer. Ce fut le cas cet été avec les imposantes mobilisations à tel-Aviv rassemblant juifs et arabes d’Israël pour l’abrogation de la nouvelle loi fondamentale légalisant l’apartheid en transformant 1,5 million de non juifs, soit un citoyen d’Israël sur cinq, en habitants de seconde zone. « Pour la première fois depuis Oslo (Accords de paix de 1993 torpillés par Israël), la société israélienne a une chance de réagir » analyse notre amie Leila Shahid : un espoir qui doit relancer les initiatives de solidarité.

D’autres encouragements à développer nos actions sont encore à relever dans l’actualité de ces dernières semaines. Saluons à cet égard la décision du gouvernement du Cameroun de publier la liste des entreprises -dont l’opérateur Orange…- installées dans le pays et qui , sanctionnées pour non-respect des lois environnementales, refusaient depuis plusieurs années de s’acquitter de leurs amendes ! Citons dans un autre domaine l’élection triomphale d’Andres Manuel Lopez Obrador (« AMLO »), une figure du mouvement progressiste latino-américain, à la présidence du Mexique ! Ou bien la condamnation de Monsanto par un tribunal californien à verser 248 millions d’euros de dédommagement à un jardinier qui lutte contre un cancer attribué à une exposition prolongée au glyphosate -un fait potentiellement de portée considérable ! Ou encore, dans un autre registre, la belle grève européenne -sans précédent- des pilotes de Ryanair contre le champion du dumping social et du mépris patronal, Michael O’ Leary . J’évoquerai, pour finir, le cas hautement symbolique du Maire de Palerme, Léoluca Orlando, qui est de ceux qui sauvent l’honneur de l’Italie, à l’heure du naufrage brun de ce pays si proche et si cher ! Son combat contre « le populisme culturel » et pour « la mobilité humaine internationale » rejoint celui , de ce côté-ci des Alpes, d’un Cédric Herrou : la fraternité ! (1) C’était aussi tout cela, l’été 2018…

——-
(1) voir le magnifique entretien avec Émilien Urbach dans « l’Humanité » du 24/7/2018

Publicités

30 août 2018 at 3:09 Laisser un commentaire

10 BONNES NOUVELLES DANS UN MONDE CALAMITEUX…(I)

Un peu d’oxygène ne nous fera pas de mal ! L’actualité internationale nous réserve quotidiennement tant d’exemples de cynisme et de cruauté que nous courrons le risque de nous lasser d’agir pour un monde meilleur. Un retour en arrière sur diverses sources d’espoir qui ont discrètement jalonné cet été s’avère dès lors salutaire.

Une première série d’événements heureux a eu trait à la victoire de la paix sur la guerre, à la prime à la négociation plutôt qu’à la confrontation, à la primauté du droit sur la force.

Ainsi, début juillet, l’Ethiopie et l’Erythrée ont mis fin à vingt ans d’état de guerre -un conflit atroce et ruineux dont les racines remontaient aux années 60 et qui passait pour insoluble. Au point que la réconciliation de ces deux voisins de la Corne de l’Afrique a été comparée au rapprochement des deux Corées ! C’est au nouveau Premier Ministre éthiopien, Abiy Ahmed, et à son choix de la « main tendue » et du compromis qu’on doit cette avancée inespérée.

Un autre succès diplomatique, attribué quant à lui à Vladimir Poutine, vient de mettre fin à un conflit de souveraineté vieux de 27 ans (depuis la dissolution de l’Union soviétique) : les cinq pays riverains de la Mer Caspienne -Russie, Iran, Kazakhstan, Turkménistan et Azerbaïdjan- ont signé un accord qualifié d’ « historique » sur le statut de cet espace stratégique, notamment riche en hydrocarbures et en ressources halieutiques. Cette convention ouvre la voie à de vastes coopérations dans la plus grande mer fermée du monde où sera désormais interdite toute présence militaire étrangère aux cinq Etats riverains.

Enfin, comment ne pas retenir, parmi les contre-tendances positives face à la désastreuse guerre commerciale déclarée au monde entier par Donald Trump, le Sommet des « BRICS » (Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud) à Johannesburg, fin juillet ! Sous l’effet de l’arrogance et de l’irresponsabilité paroxystiques du Président américain, les cinq plus grands pays « émergents » ont manifestement resserré les rangs ( Pékin et New Delhi ont ainsi aplani leurs différends ) et « politisé » leurs coopérations : « Nous devons être résolus à rejeter l’unilatéralisme » a exhorté le Président chinois, Xi Jinping, à l’heure de l’ « America first »! « Nous sommes tous d’accord au sein des BRICS qu’il faut, dans ce contexte global, renforcer notre partenariat » a précisé, de son côté, le Ministre sud-africain du commerce. Un défi autant qu’une opportunité pour une Union européenne en mal de stratégie alternative au prisme transatlantique aujourd’hui en pleine décomposition…

Outre ces décisions d’envergure internationale , d’autres faits encourageants intervenus ces dernières semaines méritent d’être relevés. Certains marquent un évident progrès des libertés et de la dignité humaine; d’autres une revigorante réaction à l’injustice et à l’oppression; d’autres enfin, même encore limités, sont autant de motifs d’encouragement à développer nos actions. Vous les rappelez-vous ? Nous en traiterons dans notre prochaine chronique.

23 août 2018 at 6:35 1 commentaire

L’UE ET LE CLIMAT : METTRE CARTES SUR TABLE !

Incendies terrifiants et meurtriers depuis la Grèce jusqu’en Suède; canicule suffocante de la Méditerranée au cercle polaire; brasiers géants de la Californie à l’Australie…Cet été aura cruellement rappelé aux sceptiques et aux inconscients que la lutte contre le changement climatique n’est pas un luxe ou un supplément d’âme, mais une exigence vitale à l’échelle de la planète. L’UE -3ème émettrice de gaz à effet de serre (10%)- partage officiellement cette analyse. Pionnière dans les années 90, elle dit vouloir toujours se montrer exemplaire en la matière. Qu’en est-il ?

Lors de la COP 21, en 2015, les Etats membres de l’UE s’étaient fixé collectivement une feuille de route jusqu’en 2030 . Celle-ci correspondait à une BAISSE moyenne des émissions d’environ 0,9% par an entre 2014 et 2030 -ce que des spécialistes avaient déjà jugé inférieur de moitié à ce qui serait nécessaire pour respecter l’ambition affichée par l’accord de Paris : limiter le réchauffement à 2 degrés, voire 1,5. Près de trois ans ont passé et le constat est alarmant : les pays de l’UE ont, en moyenne,…AUGMENTÉ leurs émissions de 1,8% en 2017 par rapport à 2016. La France, qui, comme les autres pays riches de l’UE, était censée faire plus d’efforts que la moyenne, a vu ses émissions croître de 3,2% ! (Chiffres d’Eurostat). Inacceptable ! L’une des conditions les plus cruciales à remplir pour respecter l’accord de Paris était d’agir au niveau de la production énergétique en renonçant au charbon d’ici 2030. A cet égard, c’est le cas de l’Allemagne, première consommatrice d’énergie de l’UE (et 6ème dans le monde), qui fait hurler d’indignation : à une douzaine d’années à peine de l’échéance, les combustibles fossiles entrent toujours pour 51% dans sa production d’électricité et pour… plus de trois quarts dans sa consommation d’énergie en général ! (Source: « Connaissance des énergies »). Irresponsable !

Enfin, les émissions de gaz ne connaissant pas de frontières, la mobilisation pour sauver le climat doit être partie intégrante de l’action internationale de l’UE. Surtout après la décision réellement criminelle de Donald Trump de retirer son pays -1er pollueur du monde par habitant- de l’accord de Paris. Est-ce le cas ? Malheureusement pas. Certes, on notera pour s’en réjouir certaines initiatives positives. Par exemple, le mois dernier, avec un sommet UE-Chine prometteur en matière de collaboration sur le changement climatique, les énergies propres et un transport aérien moins carboné. De même, le rôle joué par l’UE dans l’adoption de l’amendement contraignant dit « de Kigali » au protocole de Montréal pour la protection de la couche d’ozone a été légitimement salué : cet accord obligera les pays développés à réduire leur production et leur consommation de HFC (1) en 2019. Mais, dans le même temps, les nombreux accords de libre-échange dont l’UE a pris l’initiative ont des effets clairement néfastes sur le climat, comme l’ont fait remarquer, il y a juste un an, à Emmanuel Macron, les 9 experts missionnés par le gouvernement lui-même sur l’accord UE-Canada, le CETA. Quant au « Fonds vert pour le climat » destiné à aider les pays du sud, où en sont les engagements concrets des Européens ?

Il est grand temps de mettre cartes sur table en toute transparence sur toutes les dimensions de ce enjeu majeur pour nos générations: le climat est un défi taillé sur mesure pour une « Europe » prenant ses responsabilités et tournée vers l’avenir.

———-
(1) Hydrofluocarbones , dont l’utilisation dans les appareils de réfrigération et de climatisation ou les aérosols accélère le changement climatique.

10 août 2018 at 11:28 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 208 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

août 2018
L M M J V S D
« Juil   Sep »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Archives

Catégories

Pages

Pages