Posts filed under ‘Traité START’

LE MONDE VA MAL ! ET POURTANT…

wurtz-l-humanite-dimancheLe monde va mal ! De quelque côté que l’on se tourne, la réalité est cruelle sinon désespérante. Le terrorisme de Daech ? « Ce n’est qu’un début  » avait averti le groupe « Etat islamique » après la carnage de Tunis , en mars de cette année -ce qui , hélas, se confirme depuis , au même rythme que les gesticulations aussi inefficaces que meurtrières de la coalition militaire sous l’égide des Etats-Unis. La crise des réfugiés ? On a l’impression que rien ne sera épargné aux victimes de cette tragédie de l’exode forcé . Ni le risque de sacrifier leur vie pour tenter de la sauver, ni l’humiliation de se heurter aux murs de barbelés et aux forces de répression là où ils attendaient un accueil digne et un havre de paix. La guerre en Syrie ? Le chaos libyen ? Nul n’en entrevoit le début de la fin. La Palestine ? Les violences et les provocations de l’occupant s’y intensifient et la direction palestinienne est en grande difficulté. L’Ukraine ? On ose à peine évoquer une certaine accalmie dans le Dombass , tant la situation est fragile et dangereuse dans tout le pays …

Dans un monde aussi déstabilisé et déboussolé, le risque est grand de sombrer dans une sorte de nihilisme désabusé : à quoi bon lutter pour changer le monde si tout semble inéluctablement aller à vau-l’eau ? Ce serait pourtant une grave erreur de jugement de la part des gens de progrès, en même temps qu’ une victoire inestimable pour les forces conservatrices -sans parler des populistes d’extrême droite pour qui le désenchantement populaire est le vivier le plus fertile.

Dans ce contexte, un événement international qui se déroule sous nos yeux mérite une attention soutenue : l’ Assemblée Générale des Nations-Unies en cette année du 70ème anniversaire de la création de l’ONU . Chacun connaît les limites de l’influence de l’institution universelle , qui ne sont que le reflet du manque de volonté politique des puissances qui la dominent. Et pourtant, que ressort-il du bilan des fameux « Objectifs du Millénaire pour le Développement » (OMD) adoptés il y a quinze ans et venus à échéance cette année ? Malgré les évidentes faiblesses de leur conception-même et d’indéniables échecs dans leur réalisation, en particulier les scandaleuses inégalités et discriminations auxquelles leur mise en œuvre a donné lieu, mesurons bien la portée de certains résultats obtenus .

Ainsi, essentiellement depuis 2000, plus d’un milliard de personnes sont sorties de l’extrême pauvreté -la référence en ce domaine étant la Chine et le contre-exemple les zones de guerre comme l’Irak, la Syrie ou le Yémen- ! La proportion de personnes sous-alimentées dans les régions en développement a diminué de près de moitié. Le nombre d’enfants non scolarisés a également baissé de l’ordre de 50% -l’amélioration la plus sensible étant le fait de l’Afrique subsaharienne. Le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans, ainsi que la mortalité maternelle, a été réduit dans la même proportion. Plus de six millions de décès dus au paludisme ont été évités entre 2000 et 2015 ! Les infections par le virus VIH/sida a chuté de 35% durant la même période et les décès liés au sida de 41% en dix ans. Il est à noter que Cuba est le premier pays au monde à avoir reçu de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) la validation de l’élimination de la transmission mère-enfant du virus HIV/sida . C’est « une victoire majeure dans notre longue lutte contre le VIH et une importante pour l’avènement d’une génération sans VIH » a souligné la Directrice de l’OMS, Margaret Chan. Pour autant, dira-t-on, cela n’efface pas tout le reste . Pour sûr , l’essentiel du combat à mener est devant nous ! Mais la disponibilité pour la lutte se nourrit aussi de la conscience de son utilité.

24 septembre 2015 at 2:29 Laisser un commentaire

DESARMEMENT NUCLEAIRE : UNE RELANCE BIENVENUE

La signature, ce 8 avril, à Prague, du nouveau Traité START (Stategic Arms Reduction Treaty) par le Président des Etats-Unis et son homologue russe est un acte prometteur.

Quiconque milite pour la réduction et le contrôle des armes nucléaires en vue de leur abolition ne peut rester indifférent à la décision des deux principales puissances concernées – qui réunissent à elles seules plus de 90% des armes atomiques existantes -de réduire d’un tiers leur arsenal respectif, d’accepter des vérifications réciproques et d’engager des échanges de données stratégiques !

On est évidemment encore loin du « monde sans armes nucléaires » que Barak Obama appelait de ses vœux il y a un an dans son fameux discours…de Prague! Mais ce dégel ouvre une période nouvelle. Le dernier accord de ce type remonte à… 1991 ; or, le calendrier de réduction des armes stratégiques adopté par les USA et l’URSS de l’époque était arrivé à expiration en décembre dernier. Il est désormais prolongé et amélioré. Ce n’est pas rien.

Plus généralement, cette relance du désarmement nucléaire est bienvenue car elle laisse espérer une nouvelle donne dans un domaine-clé pour la sécurité de la planète. Le règne de George W. Bush tenait, à cet égard, du cauchemar : installation du « bouclier antimissile « rompant dangereusement les équilibres stratégiques,  dénonciation unilatérale du très emblématique traité ABM sur la limitation des missiles balistiques,  doctrine stratégique très agressive n’excluant pas le principe d’une utilisation de l’arme atomique contre des pays qui ne la détiennent pas,  projet de mise au point de « mini-bombes » atomiques conçues pour être employées sur le terrain… Il n’est pas insignifiant de constater que la nouvelle Administration américaine affirme vouloir tourner cette page noire de l’Histoire contemporaine et commence à concrétiser ses nouvelles orientations.

Ce nouveau cours valide tous les efforts accomplis, des années durant, par les militants de la paix. Mieux : il appelle une relance du combat pour le désarmement nucléaire. C’est d’autant plus souhaitable que les obstacles à la réalisation effective des intentions affichées par le Président américain sont réels et les limites de l’étape actuelle de ce nouveau processus nombreuses. L’obstacle le plus évident est l’indispensable ratification de ce Traité par une majorité des deux-tiers du Sénat américain, soumis aux pressions de l’armement atomique. Il devra, en particulier, revenir sur son refus spectaculaire, en 1999, de valider le traité international d’interdiction complète des essais nucléaires. Quant aux limites du document de Prague, elles ne sont pas négligeables. Celui-ci laisse notamment dans le flou l’avenir de la défense antimissile des Etats-Unis : que viendra remplacer le « bouclier » maudit projeté par G.W. Bush ? Autre question de taille: quand va-t-on, parallèlement à la réduction des armes nucléaires « stratégiques » (de portée supérieure à 5000 km), s’attaquer aux armes « tactiques »(de portée inferieure) ?

Une gauche digne de ce nom a le devoir d’inscrire ces enjeux vitaux à son agenda. En particulier dans les pays détenteurs de l’arme nucléaire – France comprise. Une double occasion de le faire va se présenter sous peu. Dès le 12 avril prochain, le Sommet sur la sécurisation des armes nucléaires doit réunir 44 pays. Et surtout, en mai, aura lieu la Conférence d’examen du Traité de Non Prolifération nucléaire (TNP). Cette Conférence – qui se tient tous les cinq ans pour permettre aux Etats signataires du TNP d’évaluer sa mise en œuvre – se présente à ce jour sous des auspices peu encourageants, tant la crédibilité de ce texte-phare signé il y a 40 ans par 189 pays est aujourd’hui en question. Dans ce contexte, MM Obama et Medvedev ont pris des initiatives. Que vont faire la France, la Grande-Bretagne et l’Union européenne elle-même ? Cela vaut la peine d’y revenir.

.

8 avril 2010 at 5:47 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 172 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

juillet 2017
L M M J V S D
« Juin    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Commentaires récents

Robert Loiseau sur NON , LA CAMPAGNE DE 2005 N…
Sylvie sur D’ISRAEL À LA TURQUIE :…
de ANDRADE sur LES TROIS PREMIÈRES LEÇONS DU…
Gabriel Legros-Colla… sur FACE À L’ EFFET TRUMP,…
Gabriel Legros-Colla… sur WOLFGANG SCHÄUBLE, «…

Catégories

Pages

Pages