POUR UNE CONFERENCE D’HELSINKI 2

24 avril 2014 at 7:27 2 commentaires

wurtz-l-humanite-dimancheL’accord inattendu, sinon inespéré, intervenu à Genève le 17 avril dernier entre les Etats-Unis, l’Union européenne, le gouvernement intérimaire ukrainien et la Russie est déjà passé par pertes et profits par nombre d’observateurs, voire de dirigeants politiques..  A croire qu’ils font passer leurs sympathies partisanes avant l’espoir d’une solution à l’une des plus graves crises de l’après-guerre froide sur le sol européen, depuis la guerre de Yougoslavie.

Il est beaucoup trop tôt pour apprécier la portée réelle et durable de la « Déclaration commune » de Genève. La gestion déplorable de la crise ukrainienne depuis les événements de Maïdan a , de part et d’autre, si violemment exacerbé les différences et les différends entre les populations de la partie occidentale et celles des régions orientales du pays -chauffant à blanc les esprits, attisant les extrémismes, cultivant les paranoïas- qu’il est illusoire d’espérer voir retomber la fièvre dans l’immédiat. L’absence à la table des négociations de tout représentant des opposants aux autorités provisoires de Kiev n’était, en outre, pas de nature à faciliter la délicate mise en application à l’Est, des mesures prévues, comme « le désarmement de tous les groupes armés illégaux » et « l’évacuation des rues et places publiques illégalement occupée en Ukraine », surtout si, dans le même temps, le pouvoir en place à Kiev ne s’avère pas en mesure de faire entendre raison aux groupes paramilitaires également visés par les engagements de l’accord de Genève.

Malgré toutes ces limites et ces incertitudes, l’on ne peut que se réjouir que l’accord du 17 avril ait vu le jour. D’abord parce qu’il permet de briser le dangereux engrenage qui a conduit l’Ukraine au bord de la guerre civile, en convenant d’ « étapes initiales concrètes pour désamorcer les tensions ». Ensuite, parce qu’il quitte le registre de la confrontation pour celui de la coopération entre l’ « Occident » et la Russie en annonçant une mission de l’OSCE (Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe) comprenant des observateurs de l’Union européenne, des Etats-Unis et de la Russie, en vue d’ « aider les autorités ukrainiennes et les collectivités locales dans la mise en oeuvre des mesures de désescalade ». Irresponsables seraient , dès lors,ceux qui, cédant aux pressions des ultras de leur camp, se laisseraient entrainer dans des postures ou des actes conduisant à décrédibiliser l’accord qu’ils ont signé au lieu de produire les efforts nécessaires à sa concrétisation sur le terrain! Cela vaut pour Washington ou Bruxelles et leur rhétorique sur les « sanctions »; pour Moscou et sa menace voilée d’un recours à la force armée; comme pour Kiev et sa lecture unilatérale des obligations découlant des engagements communs.

Et maintenant? L’Union européenne saura-t-elle dépasser son statut de « Junior partner » du grand frère américain en prenant ses responsabilités dans l’organisation de la coopération et de la sécurité du continent? Rappelons qu’en 2008, elle est restée muette et inerte face à la proposition formelle du Président russe d’alors, M.Medvedev, de négocier un « Traité paneuropéen de sécurité » incluant tous les contentieux existant entre les différentes parties en présence! Six années perdues plus tard, alors qu’approche, en 2015, le 40ème anniversaire de « l’Acte final d’Helsinki », la sagesse commanderait de réfléchir sérieusement à ce que pourrait apporter dans le contexte d’aujourd’hui une sorte d' »Helsinki 2″. Les dirigeants européens actuels ayant malheureusement la fâcheuse tendance à calquer leur « vision »des relations avec l’ « autre » puissance du continent sur celle de la Maison Blanche et de ses thuriféraires baltes ou polonais, il serait bon que le débat citoyen s’empare de cet enjeu dont dépendent en partie la sécurité et la paix en Europe dans un futur proche. La campagne pour les élections du 25 mai en offre l’occasion.

Publicités

Entry filed under: Allemagne, Angela Merkel, Chroniques de l' "Humanité-Dimanche, Etats-Unis, Europe, France, Francis Wurtz, Francis Wurtz Le Blog, Franciswurtz.net, Grèce, GUE-NGL, HD, Hongrie, Humanité Dimanche, Kosovo, ONU, Paix, Parlement européen, Roumanie, Syrie.

CES ATOUTS GACHES PAR L’EUROPE LIBERALE (x) TROIS IDEES FAUSSES QUI FAVORISENT L’ABSTENTION

2 commentaires Add your own

  • 1. Gourmel Michel  |  26 avril 2014 à 8:47

    Oubliez l’essentiel : La chronique de Francis Wurtz sur l’Ukraine. HD 21.400 du 28/4/14

    Wurts Francis : « pour une conférence d’ »Helsinki II » »

    Comme à son habitude, il donne l’impression d’être modéré, d’avoir un point de vue équilibré, neutre ; bien sûr par rapport à Fabius, Valls, Hollande et cie, c’est facile ! Impression trompeuse ! Les silences sont pesants !

    1°) Comment a-t-il lu ou comment lui a-t-on fait lire les accords de Genève ?
    Pourquoi ne parle-t-il pas du fait que les insurgés devaient être amnistiés, que le gouvernement a oublié ce point et qu’il arrête les dirigeants !
    ***** Il fait irrésistiblement penser aux conflits du travail, grèves et occupations d’usine, les dirigeants socialistes sont toujours les 1ers à proposer de reprendre le travail en mettant à la porte les meneurs, les CGTistes et les communistes. Cela ira bien mieux dans les entreprises sans eux ! C’est la même chose en Ukraine, là, il n’en parle même pas du tout ! Désintérêt ? Ignorance ?

    2°) Pourquoi fait-il comme si c’était un pouvoir normal, neutre ? Il parle du massacre de Maïdan, mais sans aucune précision, il nous laisse donc croire ce que dicte la pensé unique occidentale : En oubliant d’informer sur le fait que la centainede victimes est morte de la même façon, des balles des snipers nazis qui ont tiré indifféremment sur la foule et la police, il accrédite la version officielle ; ce serait l’ancien pouvoir qui aurait fait charger la police contre la foule. Faussant irrémédiablement le raisonnement du lecteur. Dans la même veine, il oublie de signaler que le pouvoir est d’extrême droite et néo-Nazi.
    ***** C’est comme si il y a 40 ans, on avait cherché une solution politique au Chili en oubliant à la dictature Pinochet après le coup d’État de 73 ! Personne à l’époque ne se le serait permis. Aujourd’hui Francis Wurtz se le permet, et on trouve qu’il est neutre ! Dans quel monde vivons nous ? !

    3°) Pourquoi fait-il toujours le silence sur le contexte général ? (comme il y a 15 jours pour l’Afrique) : les guerres de l’OTAN et en particulier de la France et des USA depuis 12,5 ans, au moins une nouvelle, ou/et un coup d’État chaque année ! Depuis le début du siècle, la Russie de Poutine fait barrage aux guerres et a particulièrement réussi contre la guerre en Syrie-Liban pourtant savamment organisée par Obama et son massacre de la Ghouta le 21 août 2013, au gaz sarin – mis par les occidentaux sur le dos de Bachar Al Assad – ce crime aurait dû normalement déboucher sur une guerre totale des occidentaux contre le peuple syrien. Mais les Russes ont fait capoter la ruse.
    ***** Les USA et l’OTAN faute de pouvoir s’opposer directement à la Russie de Poutine, cherchent à déstabiliser tous les pays autours, c’est un secret de polichinelle ! – Les USA et leurs vassaux n’ont même pas pu commettre un attentat terroriste pendant les jeux de Sotchi, malgré leur menaces directes avec les attentats de Volgograd, menés par leurs amis saoudiens (35 morts, 85 blessés), les 29 et 30 décembre 2013 à l’époque le but était clair : Empêcher les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi par « tous les moyens » et recourir à « la force maximale » contre la « fête sportive ». Sotchi a été un échec total cuisant pour Obama : aucun attentat terroriste de la rébellion islamiste dans le Caucase, leur allié, n’a été possible pendant les jeux ! ! ! Ils devaient se venger ! ! !

    4°) L’Europe « Junior partner » des USA nous dit Francis Wurtz ! En l’occurrence, elle ne demande pas mieux ! L’UE tire les marrons du feu : le gouvernement néo-Nazi signe des accords de soumission de l’Ukraine à l’UE, au FMI, etc… dont les Ukrainiens ne veulent pas ! C’est inespéré pour l’UE ; un cadeau extraordinaire qui va permettre au patronat européen de piller ce pays déjà mis en coupe réglée par ses oligarques depuis la chute de l’URSS. Pourquoi l’UE s’opposerait à ce coup d’État US Nazi ? Même l’Huma et Francis Wurtz ne trouvent rien à y redire ; « La campagne pour les élections du 25 mai en offre l’occasion »… de ne rien dire, à moins de 4 semaines du vote, les communistes qui doivent envoyer un message fort à Bruxelles n’ont toujours rien entre les mains, mis à part une pantalonnade sur un bulletin de vote qui vient seulement d’arriver où il n’auront le droit de discuter que des places non éligibles ! Les noms des dirigeants qui seront élus ayant déjà été décidés de manière irrévocable par la direction du parti ! …
    Démocratie Zéro au PCF.

    Fait le28/04/14. M. Gourmel

    Réponse
  • 2. Gourmel Michel  |  28 avril 2014 à 6:28

    J’ai oublié le meilleur :

    Il faut savoir qu’en Ukraine, au moins 60 % de la population est russophone. La 1ère décision des putschistes a été d’interdire de parler Russe en Ukraine ! on comprend mieux, ainsi, le soulèvement des populations du Donbass et de Crimée !
    ***** C’est comme si aux États unis où tout le sud parle espagnol, on interdisait l’anglais ! Il faut avoir au sommet de l’État une ambassade US alliée à des putschistes Nazis pour prendre des décisions aussi folles, s’aliénant 60 % de la population dès le 1er jour ! De cela non plus, les médias français de la pensé unique n’en parlent pas, ni F. Wurtz, ni l’Huma non plus !

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

avril 2014
L M M J V S D
« Mar   Mai »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Commentaires récents

Robert Loiseau sur NON , LA CAMPAGNE DE 2005 N…
Sylvie sur D’ISRAEL À LA TURQUIE :…
de ANDRADE sur LES TROIS PREMIÈRES LEÇONS DU…
Gabriel Legros-Colla… sur FACE À L’ EFFET TRUMP,…
Gabriel Legros-Colla… sur WOLFGANG SCHÄUBLE, «…

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :