Archive for mai, 2007

Le cactus de l’Europe libérale

Coup sur coup, plusieurs faits politiques récents ont permis aux dirigeants européens de mesurer l’impopularité de leurs obsessions libérales. Et pas qu’en France…

Le 22 mai dernier, Jean-Claude Trichet, le Président de la Banque centrale européenne a tenté un plaidoyer en faveur de la « modération salariale », au 11ème congrès de la Confédération européenne des syndicats, à Séville (Espagne). « Il faut prendre en compte la compétitivité des prix », a-t-il martelé, et « éviter des évolutions salariales pouvant entraîner des pressions inflationnistes ».

Les réactions ne se sont pas faites attendre! En Allemagne, a souligné le Président d’IG Metall, Jürgen Peters, « la demande intérieure est à la traine!(…). Et les bas salaires ne créent pas d’emploi! ». Le secrétaire général de la principale organisation syndicale italienne, Guglielmo Epifani, de la CGIL, lui a entamé le pas: « Nous avons besoin de demande interne »! Un autre responsable confédéral de la CES, Walter Cefeda, a apporté cette précision: « Sur les 3% de gains de productivité constatés en trois ans en Europe, (seuls) 0,2% sont allés aux salaires. »! Le banquier central européen s’en est allé, en se disant, sans doute que les gens sont décidément incapables de comprendre le sens des enjeux de notre époque. C’est d’ailleurs pourquoi il tient tant à l' »indépendance » de son institution…

Au même moment, les salariés de « Deutsche Telekom », en Allemagne, votaient à 95% un grève générale: leur patron, ayant, lui, sans doute compris le message de M. Trichet, a exigé de ses agents de travailler plus… pour gagner moins, avec en prime la suppression de 50 000 emplois! A noter que c’est la première grève de ce type depuis la privatisation de cette entreprise…

Le 23 mai, c’est à propos de l' »itinérance », c’est à dire les communications que l’on donne ou reçoit sur son portable à l’étranger, qu’a eu lieu l’épilogue d’une longue bataille. La commission de l’industrie du Parlement européen – où les députés de notre groupe de la gauche unitaire européenne (GUE-NGL) ont joué un rôle d’aiguillon depuis un an -, la Commission européenne et le Conseil (les représentants des 27 gouvernements) sont finalement parvenu à un compromis doublement significatif. D’une part, les tarifs de ces appels à l’étranger, vont baisser en moyenne de 50% dès la fin juin. D’autre part, et surtout: pour la première fois peut-être la Commission reconnait de fait que la « liberté du marché » est problématique, qu’il faut, en l’occurrence, réglementer des tarifs! Des représentants d’industriels français à Bruxelles ont fustigé, à ce propos, « une planification tarifaire de type communiste »… Les profits des grands groupes de télécom restent scandaleusement élevés malgré cette diminution spectaculaire des prix. Il n’empêche: c’est un beau succès!

Le même jour, deux affaires emblématiques que j’ai eu l’occasion d’évoquer à plusieurs reprises dans cette chronique connaissaient, elles aussi, un tournant prometteur. La première, Vaxholm, concerne cette entreprise lettone qui prétendait construire une école en Suède sans respecter les conventions collectives de ce pays. La seconde, Viking Line, a trait à un armateur finlandais qui avait décidé de faire enregistrer son navire sous pavillon estonien dans le but avoué d’échapper aux conditions du droit du travail finlandais qu’il appliquait jusqu’alors. Les deux affaires avaient provoqué de très fortes mobilisations et connu un rayonnement international. Eh bien, dans les deux cas, les « avocats généraux » européens conseillent à la Cour de Justice d’aller dans le sens voulu par les syndicats!

Le spectre du NON produit manifestement toujours ses effets.

25 mai 2007 at 1:42 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 179 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

mai 2007
L M M J V S D
« Avr   Fév »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Catégories

Pages

Pages