CHANGER L’EUROPE, C’EST UN COMBAT

25 mai 2012 at 8:38 1 commentaire

« La méthode dont nous sommes convenus consiste à mettre toutes les idées,toutes les propositions sur la table et à voir ensuite quelles sont les traductions juridiques pour les mettre en forme » a déclaré François Hollande à l’issue de son premier entretien avec Angela Merkel.En attendant, on fait quoi?Disons-le tout de go: sans un sacré bouger du rapport des forces d’ici au Conseil européen de la fin juin,il n’y a aucune chance que l’on débouche sur la « réorientation » des politiques européennes dont le nouveau Président a suscité l’espoir en France comme chez nos voisins, notamment du Sud de l’Europe. Et ce pour au moins trois raisons.

D’abord,pour positives que soient plusieurs des idées reprises par François Hollande pour stimuler la « croissance », celles-ci ne sont pas du tout à la hauteur des transformations qu’exige la crise de loin la plus grave que l’UE ait jamais connue ( 25 millions de chômeurs, 115 millions de pauvres, la zone euro en récession, des pays pris à la gorge par les marchés financiers…)

Ensuite,parmi « toutes les propositions sur la table » figurent celles de 12 chefs de gouvernement connus pour leur obsession libérale. Pour eux, les chemins vers la « croissance » passent par « l’assouplissement du marché du travail »(faciliter les licenciements); »l’ouverture des marchés »(davantage de concurrence);ou la « simplification des lois »(moins de contraintes pour les employeurs)… Aller dans leur sens ne conduirait pas vers une « réorientation » des politiques européennes mais vers leur accentuation .

Enfin,François Hollande ,rappelons-le, ne remet pas en cause le « Pacte budgétaire »lui-même,pas plus que les directives et règlements exprimant la même logique (« sixpack »).

Alors,que faire d’ici fin juin pour contribuer à ce que les décisions du Conseil européen soient prises dans un rapport des forces plus favorable aux transformations nécessaires? Pour le nouveau Premier Ministre,Jean-Marc Ayrault, »plus l’appui des citoyens sera fort aux législatives,plus nous pourrons agir ».Mais » l’appui « à quoi? A la non-remise en cause du Pacte budgétaire, simplement « complété » par des mesures notablement insuffisantes et qui risquent d’être mâtinées d’autres,franchement libérales?
 Non. Il faut être clair: changer l’Europe est un combat! Les elections législatives doivent permettre de progresser dans ce combat. Elles doivent exprimer des exigences réellement transformatrices dont le Président pourra -devra- être le porteur dans les négociations impitoyables à venir! En particulier les exigences qui touchent aux missions et aux statuts de la Banque centrale européenne,seul levier nous permettant de nous libérer de la toute-puissance malfaisante des marchés financiers. Ces élections doivent aussi exprimer une franche solidarité avec les forces sociales et politiques qui résistent en Europe à la politique que nous voulons enrayer puis inverser.Je pense en premier lieu à la Grèce, aujourd’hui menacée d’exclusion de la zone euro et d’abandon si ses citoyens donnaient , le 17 juin prochain, la majorité à une gauche favorable à l’euro mais opposée à l’austérité et à la descente aux enfers du pays.

Sur ce double plan,dans les positions actuelles de François Hollande, le compte n’y est pas! C’est au Front de Gauche qu’il appartient , sur ce plan aussi, de faire réussir la gauche!

Publicités

Entry filed under: Allemagne, Angela Merkel, Chroniques de l' "Humanité-Dimanche, France, Francis Wurtz, Francis Wurtz Le Blog. Tags: .

LA GAUCHE FACE A LA DÉ-CONSTRUCTION EUROPEENNE LES « EUROBONDS »: UNE FAUSSE- BONNE IDEE !

Un commentaire Add your own

  • 1. louisboel  |  25 mai 2012 à 8:34

    Bien d’accord, Francis: si nous voulons une réelle sortie de crise et un vrai progrès de société en Europe (ce qui est notre cas, n’est-ce pas?) il faut rappeler à François Hollande que les vrais changements indispensables pour ramener en Europe la dignité de tous les êtres humains (seule solution pour faire progresser l’Europe qui ne vivra que par le DÉSIR des européens) ont été exprimés plus clairement par la gauche du Front de Gauche que par la « diplomatie électorale » qu’a dû pratiquer le nouveau président pour être élu. Dans les législatives, nous devons donc essayer, comme vous le signalez, de représenter LE PLUS POSSIBLE ces forces démocratiques très exigeantes.
    Mais, d’autre part, il ne faut pas oublier que François Hollande a été élu en partie non négligeable par des conservateurs anti-Sarkozy ET que la réforme européenne et sociétale en général a besoin d’une politique à moyen ou long terme (c-à-d plus d’un terme législatif).
    Dans ces conditions, comment résoudre cette contradiction: exiger les vraies solutions démocratiques humanistes ET ne pas faire fuir les soutiens centristes et conservateurs? Il va falloir négocier. Sur quelles bases?

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

mai 2012
L M M J V S D
« Avr   Juin »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Commentaires récents

Robert Loiseau sur NON , LA CAMPAGNE DE 2005 N…
Sylvie sur D’ISRAEL À LA TURQUIE :…
de ANDRADE sur LES TROIS PREMIÈRES LEÇONS DU…
Gabriel Legros-Colla… sur FACE À L’ EFFET TRUMP,…
Gabriel Legros-Colla… sur WOLFGANG SCHÄUBLE, «…

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :