COP 21 : LES CONTRADICTIONS D’ANGELA MERKEL

10 décembre 2015 at 10:50 Laisser un commentaire

wurtz-l-humanite-dimanche« Nos objectifs doivent être ambitieux , exhaustifs, justes et contraignants » : la posture qu’avait adoptée Angela Merkel à l’ouverture de la COP 21 était en phase avec la tonalité offensive de la plupart des professions de foi des « Grands » de ce monde. A présent que s’achève cette Conférence aux enjeux planétaires, le temps est venu de jauger la crédibilité de leurs engagements à l’aune des décisions concrètes appelées à les concrétiser. En tant que première puissance économique de l’Union européenne et porte-drapeau de la promotion des énergies renouvelables , l’Allemagne s’attend à voir sa transition énergétique scrutée avec attention. La Chancelière avait d’ailleurs pris les devants de cette mise à l’épreuve en promettant, dans cette même intervention, de s’efforcer de « ne pas décevoir ceux qui attendent tant de nous »… C’est dans ce contexte qu’un magazine dédié aux relations franco-allemandes vient de dresser un tableau sans concession des contradictions de la politique du gouvernement de Berlin en matière de lutte contre le réchauffement climatique (1) .

« L’Allemagne est la championne des énergies vertes…et du charbon » souligne d’emblée l’un des articles consacrés au dossier de ce « Spécial COP 21 ». De fait, si la part des renouvelables dans le mix énergétique allemand a bondi de 8% en 2003 à 26% en 2014, celle du charbon reste à…43% ! Dès lors, passer dans les cinq années à venir, comme Berlin s’y est engagé, d’une réduction des émissions de CO2 de 27% (par rapport à leur niveau en 1990) à 40% n’a rien d’évident ! D’autant moins qu’un certain nombre de centrales thermiques allemandes fonctionnent au lignite, la variété de charbon la plus polluante. Et manifestement, celle-ci n’est pas près d’être abandonnée : « L’Allemagne compte encore dix mines de lignite en activité -rappelle un autre article de la revue- . Dans le bassin rhénan, de nouvelles mines à ciel ouvert doivent être creusées dans les années à venir pour continuer à en extraire du combustible jusqu’en 2045  » ! Et pour ce faire, en prime en quelque sorte, « des villages entiers sont déplacés et détruits » ! Inutile de vous frotter les yeux : vous avez bien lu !

Pour être énorme, ce problème n’en est pas pour autant le seul que pose le type de transition pour lequel a opté Madame Merkel. S’y ajoute notamment le paradoxe entre une future concentration des ressources énergétiques au Nord du pays , tandis que les principales industries consommatrices sont au Sud ! En effet, le choix a été fait d’un développement intensif de l’éolien offshore au large des côtes de la mer du Nord et de la mer Baltique . Il engendrera -outre les difficultés techniques et les coûts financiers de cette technologie- la construction de…2650 km de lignes à haute tension d’ici 2023 pour transporter l’électricité des lieux de production jusqu’à ses utilisateurs. On est loin de l’idéal écologique des initiatives de proximité !

Dans son éditorial, le directeur de cette publication évoque avec tristesse « une cascade de scandales » qui accable l’Allemagne, depuis les révélations concernant la collaboration des services de renseignement allemand avec la NSA américaine jusqu’à l’affaire Volkswagen en passant par une série de retards phénoménaux et de surcoûts astronomiques dans de grands chantiers mythiques. On peut craindre que la gestion de la transition énergétique ne vienne s’ajouter à la liste. « Les germanophones auraient tort de s’en réjouir. Et surtout tort d’user d’arrogance -ajoute-t-il- Car personne n’est irréprochable, y compris la France ». Nous sommes bien d’accord. (2)

————
(1) « Parisberlin » No 110 – « Climat : Sauver l’avenir » ( voir en particulier les articles de Déborah Berlioz -« Un bouquet énergétique plein de paradoxes »- et de Rachel Knaebel -« Les villages fantômes du charbon allemand »-)
(2) Olivier Breton

Publicités

Entry filed under: Actualité, Allemagne, Angela Merkel, cop21.

« VIVE LA NATION « … ET LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE ! LE NATIONALISME, POISON MORTEL POUR LA DÉMOCRATIE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 171 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

décembre 2015
L M M J V S D
« Nov   Jan »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Articles les plus consultés

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :