FACE À L’ EFFET TRUMP, « FAIRE BLOC » NE SUFFIT PAS !

26 janvier 2017 at 9:24 1 commentaire

wurtz-l-humanite-dimancheLes milieux dirigeants européens sont littéralement abasourdis par les déclarations de Donald Trump, hostiles à l’UE ou en contradiction avec certaines de leurs « vaches sacrées ». Leur désarroi, voire leur panique, sont à la mesure de l’allégeance qu’ils vouaient jusqu’ici au grand frère américain, qui leur garantissait, en retour, de jouer le rôle de « protecteur » de la « famille occidentale ».

La seule parade qu’ils aient trouvée jusqu’ici face aux attaques et aux menaces du nouveau locataire de la Maison Blanche est d’appeler les Européens à « faire bloc », selon l’expression de notre ministre des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault. Mais faire bloc autour de quelles positions ? Il est illusoire d’imaginer faire « l’unité des Européens » simplement en prenant le contre-pied systématique des affirmations -au demeurant aussi floues que paradoxales- du nouvel homme fort de Washington ! Certes, il faut espérer qu’une majorité d’Européens ne nourrisse aucune sympathie pour ce milliardaire raciste, xénophobe, sexiste, et foncièrement démagogue, dont le programme tient en deux mots : « L’Amérique d’abord » ! Le problème est que, pour galvaniser ses partisans et déstabiliser ses adversaires, ce bateleur malin appuie là où ça fait mal. Or, c’est là que le bât blesse pour l’Union européenne : elle a de nombreuses plaies ouvertes sur lesquelles il est facile à Trump de jeter du sel ! Elle a perdu la confiance de la majorité de ses citoyens , ce qui la rend très vulnérable au discours du démagogue américain.

Exemple : l’obsession de l’UE pour le libre-échange, souvent synonyme de concurrence sauvage, de chômage et de reculs sociaux. Trump dit vouloir s’y opposer. Il semble donc en accord avec des millions d’Européens -même si, en réalité, son projet de guerre commerciale à outrance risque de conduire à des résultats tout aussi désastreux pour les peuples des deux rives de l’Atlantique. Il en va de même lorsqu’il pointe le caractère « obsolète » de l’OTAN. C’est, en soi, pour beaucoup d’Européens, un constat indéniable -même si, dans l’esprit de Trump, il s’agit vraisemblablement surtout de soutirer plus d’argent aux membres de l’Alliance. On peut encore citer son intention supposée de lever les sanctions contre la Russie, en échange -si l’on comprend bien la logorrhée confuse du personnage- d’une négociation sur la réduction de l’armement nucléaire. Dit ainsi, difficile d’y voir un danger pour la sécurité du continent -même si Trump ajoute, énigmatique, qu’il fera « confiance à Vladimir Poutine ( et à….Angela Merkel ), mais peut-être pas pour longtemps »!

En clair : oui, l’UE serait dans son rôle en travaillant aux convergences les plus larges possibles contre les politiques probablement ultra-régressives du nouveau Président américain ( capitalisme sauvage; dérégulation maximale; unilatéralisme dominateur; chasse aux migrants; provocations contre la Chine; non respect de la COP 21…) Elle serait dans son rôle en allant à la rencontre d’alliés dans les autres régions du monde, à commencer par l’Amérique qui résiste et se mobilise -celle qui s’était reconnue dans le combat de Bernie Sanders. Le problème est qu’elle n’est plus crédible pour mener ce combat. C’est plus que jamais aux forces de progrès attachées à un projet européen coopératif et solidaire de prendre l’initiative . Maintenant.

Publicités

Entry filed under: Ayrault, Berlin, Chine, Etats-Unis, Europe, OTAN, Poutine, Russie, Trump, UE, USA.

CHYPRE : DES PAS EN AVANT…SUR UN LONG CHEMIN. LA GAUCHE ET L’EUROPE : L’HEURE EST A DES CHOIX CLAIRS

Un commentaire Add your own

  • 1. Gabriel Legros-Collard  |  27 janvier 2017 à 5:41

    Bonjour monsieur WURTZ,
    Je vous lis toujours avec autant de plaisir et d’intérêt et suis d’accord sur votre point de vue sur l’Europe « qui voudrait bin mais n’ peut point  » (Annie Cordy). Cette Europe qui se cherche toujours et ne s’y retrouve pas souvent sauf pour nous en imposer sans nous consulter. Les » grands architectes Commissaires Européens nous donnent l’impression d’être plus souvent à la recherche des intérêts privés et /ou personnels qu’ à celle des intérêts sociaux . Notons ce détail du passage de Barroso chez… Goldman Sachs « le fossoyeur de la dette Grecque ».. C’est la politique de l’Establishment dénoncée par le Président TRUMP.
    Que penser de cette Europe dirigée par le Luxembourgeois JUNCKER, Président sortant de la Commission qui a tout fait pour protéger l’évasion fiscale dans les paradis bien connus dont le sien, le Luxembourg?
    Que penser du milliardaire américain George SOROS qui alimente et soutiendrait financièrement les campagnes anti TRUMP y compris le soutien des FEMEN sans soutiens qui débarquent un peu partout?

    Drôle d’Europe sous influence des milliardaires américains et de l’Otan comme vous le dites devenue obsolète. Les accords de Yalta et les autres par la suite, n’avaient pas comme but de replacer des troupes en Pologne et des missiles dans les pays baltes dans le but d’exciter les Russes en 2016…

    Il est heureux de constater que le Président Poutine garde son calme et c’est une bonne chose car nous ne souhaiterions pas revivre une guerre entre les Etats-Unis et la Russie qui se ferait à nouveau sur notre dos l’Europe.

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 166 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

janvier 2017
L M M J V S D
« Déc   Fév »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031  

Commentaires récents

Robert Loiseau sur NON , LA CAMPAGNE DE 2005 N…
Sylvie sur D’ISRAEL À LA TURQUIE :…
de ANDRADE sur LES TROIS PREMIÈRES LEÇONS DU…
Gabriel Legros-Colla… sur FACE À L’ EFFET TRUMP,…
Gabriel Legros-Colla… sur WOLFGANG SCHÄUBLE, «…

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :