Archive for 14 juin 2018

MOBILISATION POUR LA PAIX : L’EXEMPLE CHYPRIOTE.

A l’appel du Mouvement de la paix chypriote , des milliers de personnes -dont une proportion exceptionnelle de jeunes- ont pris part, dimanche dernier, à une impressionnante marche sur le territoire-même de l’une des deux bases militaires qu’entretient la Grande-Bretagne au coeur de la Méditerranée orientale. C’est de là que sont récemment partis les avions qui ont bombardé la Syrie… De nombreux invités étrangers se sont joints à la population chypriote, tant grecque que turque. Face à l’engrenage diabolique des tensions, des menaces et des guerres qui déstabilise toute la région, 160 personnalités du monde de la culture de l’île avaient également apporté leur soutien à l’initiative.

Il faut dire que les habitants de ce lointain pays de l’Union européenne sont directement confrontés à toutes les tragédies qui minent le Proche-Orient. Toujours en partie occupée par l’armée turque, toujours fragilisée par deux bases militaires de l’un des principaux Etats membres de l’OTAN, l’île de Chypre est, en outre, voisine de la Syrie dévastée, du Liban déstabilisé , de la Palestine martyrisée par son occupant et colonisateur israélien ! Aussi, quand des Chypriotes sonnent l’alerte , il faut les écouter. Que cette belle mobilisation populaire serve d’exemple pour manifester partout, sous toutes les formes pacifiques possibles, la volonté que soient proscrits les politiques de force, la guerre ou le chantage à la guerre et que soit mis un terme à l’impunité des dirigeants qui en usent et en abusent. Les conditions existent, nationalement et internationalement, pour une expression forte d’une telle exigence.

Très instructif à cet égard est ce récent sondage réalisé par l’IFOP pour l’Union des Etudiants Juifs de France à l’occasion du 70 ème anniversaire de la création de l’Etat d’Israël : 71% des personnes interrogées considèrent les dirigeants de cet Etat « responsables de la situation des Palestiniens, voire comme une menace pour la stabilité régionale » ! (1) En l’occurrence , les Etats eux-mêmes sont conduits , dans leur immense majorité, à exprimer leur condamnation de la politique d’occupation et de colonisation des territoires palestiniens par l’armée israélienne. Un seul exemple -mais nous en servons-nous assez pour légitimer nos appels à agir pour le respect du droit international ?- celui de la resolution des Nations-unis, du 19 décembre 2017. Adoptée par 176 Etats contre 7 (USA, Canada, Israël, Iles Marshall, Etats fédérés de Micronésie, Nauru et Palaos…) et 4 abstentions (Cameroun, Honduras, Togo, Tonga), elle réaffirme le droit du peuple palestinien à la création d’un Etat indépendant et « exhorte tous les Etats (…) des Nations-Unis à continuer d’apporter soutien et aide au peuple palestinien en vue de la réalisation rapide de son droit à l’autodétermination » ! Il en va de même pour le Conseil de sécurité lorsque, très exceptionnellement -comme ce fut le cas le 23/12/2016, à le fin du second mandat de Barack Obama- les Etats-Unis ne bloquent pas, par leur veto, l’expression de la justice et du droit ! La défense de la paix peut et doit redevenir l’objet de mobilisations d’envergure : merci à nos amis chypriotes de nous l’avoir rappelé !

———
(1) IFOP 14/5/2018

Publicités

14 juin 2018 at 10:48 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 207 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

juin 2018
L M M J V S D
« Mai   Juil »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Catégories

Pages

Pages