Archive for 29 octobre 2020

« PASSEPORTS DORÉS »: VERS LA FIN DU SCANDALE ?

  

Enfin ! Cela fait des années qu’on attendait que la Commission européenne prenne des mesures pour mettre un terme au scandale des « passeports dorés » : autrement dit la vente, par des Etats membres, de passeports à de riches « investisseurs » ne résidant pas dans l’UE mais ayant des raisons… « particulières » de vouloir y circuler librement sans éveiller de soupçons ! Cette pratique est vite apparue pour ce qu’elle est : une machine à faciliter l’évasion fiscale, à blanchir des personnages sulfureux et à alimenter la corruption. La Commission se contentait, jusqu’ici, de la regretter ou de la dénoncer, mais sans la sanctionner, la citoyenneté étant, en principe, du ressort de chaque État membre et non de l’UE. Or, le 20 octobre dernier, coup de théâtre : la Commission européenne a lancé des « procédures d’infraction » contre deux des Etats membres de l’UE particulièrement impliqués dans ce trafic : Malte et Chypre. Les suites à cette mise en demeure  sont à observer de près, tant il aura fallu de batailles politiques et médiatiques -jusqu’au sacrifice de la vie d’une journaliste d’investigation !- pour en arriver à ce premier succès.

Rappelons que cette pratique douteuse a cours depuis 2013. Elle devint une « affaire » lorsqu’en 2017, la journaliste maltaise, Daphné Carmana Galizia , qui travaillait sur ce dossier, fut assassinée ! En 2018,  un Rapport explosif de deux grandes ONG anti-corruption, Transparency International et Global Witness, mit au jour l’étendue de ces pratiques dans l’Union européenne et épingla particulièrement Malte et Chypre. La Commission de Bruxelles annonça alors pour début 2019, une… »étude en profondeur » de ces pratiques, au nom de la lutte contre le blanchiment d’argent. En juillet de la même année, celle-ci fit un pas de plus en qualifiant pour la première fois les « passeports dorés » de « graves menaces » en matière de blanchiment de capitaux et de financement du terrorisme. En décembre, le Parlement européen, quant à lui, vota une résolution mettant en cause le Premier Ministre maltais en personne, lequel devra démissionner ! Les choses s’accélèrent enfin cette année. En août dernier, la chaîne qatarie « Al Jazeera » révèle que les autorités de Chypre ont vendu plus de 3500 passeports à des individus -dont certains faisaient l’objet d’une enquête  pénale , voire purgeaient une peine de prison- dès lors qu’ils se disaient prêts à « investir » 2,5 millions de dollars dans l’île. En septembre, c’est autour de Malte d’être sur la sellette : le Chef de cabinet de l’ex-Premier Ministre, Keith Schembri, est arrêté et tous ses avoirs directs et indirects sont gelés. Dans le même temps, la justice maltaise annonce l’inculpation du commanditaire présumé du meurtre de la journaliste, l’entrepreneur Yorgen Fenech. L’Union européenne se  considère désormais habilitée à sévir dans la mesure où ces « passeports dorés » ouvrent « le droit de circuler, de séjourner et de travailler librement au sein de l’Union ». Jusqu’où ira-t-elle, vis-à-vis de tous les gouvernements complices de ces pratiques ? C’est en tout cas l’honneur du parti AKEL, la puissante force communiste et progressiste de Chypre, de placer en toute clarté le Président du pays face à ses responsabilités.

29 octobre 2020 at 7:01 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 249 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

octobre 2020
L M M J V S D
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031  

Archives

Catégories

Pages

Pages