Archive for 16 novembre 2012

CHANTAGE IGNOBLE SUR CHYPRE

Je me suis rappelé une récente et fort hasardeuse prédiction de François Hollande -« la sortie de la crise de la zone euro,nous en sommes près,tout près »-  à l’occasion d’une visite à Chypre,la semaine dernière.Ce pays,membre de la zone euro,et en prise directe avec la crise grecque,risque fort,en effet,d’être la prochaine victime de la « troïka »(Commission européenne,Banque centrale européenne,Fonds monétaire international).Ces derniers s’acharnent d’autant plus sur ce petit Etat qu’avec une population représentant de l’ordre de 1% de celle de l’Allemagne,et un poids économique (PIB) pesant 0,2% de celui de la zone euro,ils se sentent en position de force.Ah,les « valeurs européennes » vantées par M. Barroso!
Le mandat du Président de la République de Chypre,Demetris  Christofias,personnalité communiste, charismatique, de l’île,avait bien commencé,en février 2008.A la tête d’un parti -AKEL-  influent et respecté,mais néanmoins minoritaire,dans un pays plongé de longue date dans un bain économique libéral à l’anglo-saxonne,il a bataillé dur contre un parlement hostile,des lobbys agressifs,une hiérarchie de l’Eglise orthodoxe très conservatrice et des média privés déchainés,pour faire passer des mesures progressistes.
Ainsi,si l’opposition parlementaire a pu faire échec à son projet de taxation des plus riches et des profits,il a eu gain de cause sur des points marquants,tels que l’augmentation des pensions de 30%, celle du salaire minimum de 20% par an pendant trois ans,et,d’une façon générale,la progression sensible des dépenses sociales.
Malheureusement,cette dynamique a été brisée par les répercussions de la crise grecque.Les banques de l’île avaient 23 milliards d’euros (soit plus de 120% du PIB du pays!) de créances sur la Grèce,dont la restructuration de la dette a coûté à l’île l’équivalent de…50% du budget national! Une catastrophe aussitôt sanctionnée sur les marchés financiers par une hausse insoutenable des taux d’intérêt.
C’est ainsi qu’en juin dernier,l’Etat chypriote a dû se résoudre à demander à ses partenaires européens une aide de plusieurs milliards d’euros,à la fois pour recapitaliser ses deux plus grandes banques et honorer ses échéances financières. Les vautours ont aussitôt posé leurs conditions d’un éventuel « sauvetage »:réduction de 15% du traitement des fonctionnaires,suppression de l’indexation des salaires,réforme du système des retraites,réduction des prestations sociales de 10%,augmentation de la TVA,privatisations,date-butoir rapprochée (fin 2015) pour la réduction exigée des déficits publics,etc…Devant le refus des autorités chypriotes de céder à ce chantage,la troïka est repartie et ,depuis,les dirigeants européens font le mort. Un officiel allemand a même annoncé à la cantonnade que le dossier chypriote n’allait plus être examiné avant l’année prochaine,alors même que,sans aide extérieure,le pays risque la cessation de paiements …à la fin de ce mois! Finalement,il semblerait que l’impitoyable « troïka » accepte de reprendre les « négociations » dès à présent,mais à quelles conditions…?
Mais pourquoi les Chypriotes se feraient-ils du souci,puisque François Hollande nous assure que la crise de l’euro est presque finie?..
Publicités

16 novembre 2012 at 9:11 1 commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 227 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

novembre 2012
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Commentaires récents

jean-louis Hoffet dans RÉVÉLER ENCORE ET TOUJOURS LA…
Pabbpabb dans « BREXIT …
KACZMAREK PATRICK dans ENVERS LES KURDES , A NOUVEAU,…
franciswurtz dans MACRON CONTRE « L…
de ANDRADE Roger dans MACRON CONTRE « L…

Archives

Catégories

Pages

Pages