Archive for 19 novembre 2020

VERS UNE « EUROPE DE LA SANTÉ » ?

Manifestement, la Commission européenne veut en finir avec l’image déplorable répandue, particulièrement au début de la pandémie, par une « Union » désemparée, fracturée par des frontières fermées, affichant une concurrence impitoyable entre pays membres pour l’approvisionnement en équipements essentiels, etc…, et qui peine, aujourd’hui encore, à harmoniser les mesures sanitaires entre Etats voisins. 
Dans cet esprit, elle vient de publier, le 11 novembre dernier, un document dressant un bilan de la gestion de la crise sanitaire -du moins au début- en forme de réquisitoire contre les actions unilatérales des gouvernements européens. On y lit qu’il y a eu : « des lacunes importantes » dans « la préparation et la réaction en matière de santé publique »; « des incohérences dans l’application des mesures sanitaires »; des « pénuries de capacités »; un « manque d’équipement »; des « défaillances en matière de dépistage et de recherche des contacts »; « l’incapacité à protéger les groupes les plus vulnérables »; « une absence de volonté et un manque de préparation »; « des faiblesses structurelles et un manque de ressources »; un « processus lent et inefficace » en matière de « coordination et de prise de décision en ce qui concerne les essais cliniques multinationaux »; un « système de protection civile » qui s’est révélé « inefficace lorsqu’un grand nombre d’Etats membres sinon tous sont touchés en même temps »; « le manque de données comparables et de compréhension de la situation » dans le domaine de « la surveillance épidémiologique »…
Toutes choses véridiques ! La conclusion que la Commission tire de ce constat est qu’il faut « construire une Union européenne de la santé », et ce « en étroite coordination avec l’Organisation mondiale de la santé ». 
Une belle idée –a priori  synonyme de mise en commun, de coopération, de solidarité-  dont la concrétisation mérite d’ être suivie de près : de la surveillance des menaces sanitaires à la constitution de stocks de matériel médical ou encore à la mutualisation des commandes de vaccins. Jusqu’ici, la santé est pour l’essentiel du ressort de chaque État, même s’il existe, à titre complémentaire, des organismes européens, tels que le « Centre européen de prévention et de contrôle des maladies » ou l’ « Agence européenne des médicaments ». Le nouveau projet consiste pour l’essentiel à renforcer substantiellement ces deux instruments -ainsi que les financements correspondants- voire d’en créer de nouveaux, afin d’ « être prêts pour la prochaine pandémie », comme l’a souligné la Commissaire européenne à la santé, Madame Stella Kyriakides.
Le soutien à l’idée d’une meilleure coopération européenne dans ce domaine-clé ne doit, cependant, pas endormir notre vigilance, notamment sur les « partenariats » avec l’industrie pharmaceutique, sachant que l’éthique et le marché font rarement bon ménage…Et, puisqu’il s’agit de « tirer les leçons de la crise actuelle », on aimerait avant tout voir consulter à propos de ce nouveau projet européen les représentants des médecins et du personnel soignant, tout comme ceux des usagers, autrement dit les citoyennes et les citoyens. 

19 novembre 2020 at 4:52 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 249 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

novembre 2020
L M M J V S D
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30  

Archives

Catégories

Pages

Pages