LA GAUCHE DOIT PARLER CLAIR

29 octobre 2010 at 2:53 2 commentaires

Le mouvement social en cours contre la réforme des retraites que veut imposer la droite impressionne par son ampleur et sa détermination.L’éxigence qui en émerge très majoritairement -le droit effectif à une retraite décente à 60 ans- est claire.Ce qui l’est moins, c’est le positionnement de ce qui est aujourd’hui la principale force à gauche: le PS. C’est ce que vient d’illustrer la polémique déclenchée en son sein par Benoît Hamon affirmant qu’en cas de victoire,la gauche « mettra en débat » la question de l’allongement de la durée de cotisation.La position unanime du PS était jusqu’ici 41,5 années de cotisations en 2020 (loi Fillon),voire plus si la situation financière se détériorait. Benoît Hamon considère avec raison qu’il s’agit là d’un « point de désaccord »avec les syndicats et que l’actuelle mobilisation « interpelle tout le monde ».Il propose donc un léger assouplissement de la position du PS.

Se pose à partir de là un triple problème. Un: Marisol Touraine,en charge de ce dossier au PS,estime que son parti doit « maintenir le cap (car)il en va de la crédibilité globale des socialistes ». Deux:Martine Aubry,elle,accepte l’idée d’une négociation avec les syndicats après 2012,mais celle-ci ne doit porter que « sur les modalités »,non « sur le socle » que constitue la position du PS décidée avant le mouvement social.Trois:Benoît Hamon lui-même ne propose de mettre en débat la question si sensible de la durée de cotisation qu’après 2012…

J’ai pris cet exemple comme illustration d’un problème plus général:alors que se pose d’urgence à toutes les forces de gauche la question de la perspective politique à ouvrir à cette mobilisation populaire exceptionnelle,la clarté des positions sur tous les enjeux majeurs est un impératif catégorique.Jetons à ce propos un regard sur le document adopté début septembre à l’unanimité par le Conseil national du PS sur la politique européenne. On y évoque entre autres la volonté commune au PS et au SPD allemand d’agir pour « le renforcement de la coordination des politiques économiques et sociales au sein de l’Union européenne ».Mais le document reste flou sur le contenu des politiques à coordonner et carrément muet sur la Banque centrale européenne!Et ce n’est pas l’intention affirmée de construire l’Europe « notamment avec nos camarades du Parti socialiste européen » qui va en elle-même apporter les garanties attendues,quand on considère les politiques menées aujourd’hui en Espagne,en Grèce ou au Portugal, ou hier en Allemagne,par des leaders du PSE…

Il ne s’agit pas de polémiquer entre forces de gauche.En revanche,il y a besoin de débattre franchement, au grand jour et sur le fond, avec les acteurs sociaux, les citoyennes et les citoyens,sur les conditions d’un changement réel.La confiance , le rassemblement et le succès sont à ce prix.

Publicités

Entry filed under: Chroniques de l' "Humanité-Dimanche, Francis Wurtz, Francis Wurtz Le Blog, Franciswurtz.net.

GAUCHE EUROPÉNNE: LE CAS DE CHYPRE A Nagoya, un peu de répit pour la biodiversité

2 commentaires Add your own

  • 1. Andres Bryant  |  31 octobre 2010 à 6:20

    Il ne faut plus parler du PS en le qualifiant de « force de gauche », mais simplement de PS. Nous savons trop bien qu’il n’est PAS de gauche. Il faut dire, comme dans cet article, ce que fait le PS, le dire EN PUBLIC et LARGEMENT, et ce que sont par contre des mesures DE GAUCHE, sans concessions. Les militants de ce parti qui participent aux mobilisations devront se déterminer. Que le PS soit encore un attrape-voix de gauche, ce n’est pas fatal.

    Réponse
  • 2. gilles  |  4 novembre 2010 à 10:40

    Bonjour M. Francis Wurtz. Merci pour le combat du Non au TCE. Il y a eu des manifestations en Grèce, en Espagne, au Portugal, en France, hier en Irlande où la police a chargé une manifestation d’étudiants qui protestaient contre la hausse probable des droits d’inscription.

    http://republican-news.org/current/news/2010/11/

    Jusqu’ici, cela n’a pas arrêté la marche vers plus de concurrence libre et non-faussée, vers plus de privatisations, vers plus de recul des droits des salariés, la part plus grande des actionnaires dans le partage de la plus-value, le recul des droits démocratiques. Pas le peine d’entrer dans le détail, vous connaissez cela autant que moi, si ce n’est plus. Depuis des années et des années, les forces de gauche progressistes dont vous êtes disent : « Il faut se rassembler en Europe pour changer la donne. » « Front populaire européen ! », j’avais beaucoup espéré là-dessus lors de la campagne contre le TCE et dans les années qui ont suivi. Cela me paraissait en effet la solution. Mais apparemment cela ne marche pas. Il est donc urgent de comprendre pourquoi cela n’a jamais marché et pourquoi les régressions sociales et démocratiques continuent.

    Je sais que cela n’est pas un échantillon représentatif, mais autour de moi d’anciens électeurs sympathisants communistes votent Front National et des simples militants communistes ( dont je précise que je ne suis pas ) tiennent des discours racistes. Ils ont des raisons que la simple raison ignore : licenciements, dettes de logements, téléphone … et deviennent à cran à force d’avoir des problèmes.

    Vous comprenez que cela devient urgent de comprendre :

    Pourquoi les peuples qui en majorité refusent les mesures venues de l’UE : austérité, reculs des droits sociaux et démocratiques, pourquoi ils sont en échec quasi-complet à enrayer la mécanique infernale des traités de concurrence et de libre-échange.

    Je n’ai pas la réponse définitive à cette question, je pense qu’il y a une foule de raisons qui expliquent ce phénomène. J’ai mon propre avis détaillé sur la question, mais je n’ai plus le temps nécessaire pour l’exposer, car je dois partir, aussi je vous pose une question dont j’espère la réponse en commentaire à celui-ci puisque je serai avisé des nouveaux commentaires par courriel :

    Quels sont à votre avis M. Francis Wurtz les raisons de cet échec ?

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 170 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

octobre 2010
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Commentaires récents

Robert Loiseau sur NON , LA CAMPAGNE DE 2005 N…
Sylvie sur D’ISRAEL À LA TURQUIE :…
de ANDRADE sur LES TROIS PREMIÈRES LEÇONS DU…
Gabriel Legros-Colla… sur FACE À L’ EFFET TRUMP,…
Gabriel Legros-Colla… sur WOLFGANG SCHÄUBLE, «…

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :