LIBERONS-NOUS DES FANTÔMES DE LA GUERRE FROIDE !

20 février 2014 at 9:56 1 commentaire

wurtz-l-humanite-dimancheLe 24 février prochain, le Bureau du Parlement européen est appelé à valider le projet d’exposition permanente de la future « Maison de l’Histoire européenne « . Celle-ci doit, en principe, ouvrir ses portes d’ici un peu plus d’un an, à proximité du Parlement à Bruxelles. Destinée à accueillir des dizaines de milliers de visiteurs par an, elle est dotée de moyens importants: ainsi, l’ « exposition permanente » dont il est question occupera-t-elle un espace de 4000 m2, auquel s’ajoutera notamment celui prévu pour les expositions temporaires successives. Un « auditorium »est , en outre, censé permettre l’organisation de débats suscités par le récit proposé par le musée. »Proposé » n’est du reste, pas le bon terme. »Imposé » serait plus adéquat ! Le problème essentiel que pose cette exposition est , en effet, le fait que nombre de points dont  elle traite sont l’objet de vifs débats , y compris entre historiens : or, l’exposition ne reflètera pas ces controverses, elle présentera UNE vision de l’histoire  comme étant LA vérité historique .

Au cœur de cette narration figurera la notion de « totalitarisme », qui permet de faire l’amalgame outrageant entre le « national-socialisme » d’une part et le « stalinisme » d’autre part, présentés comme deux variantes d’un même phénomène ! Ce qui conduira , de fait, à une banalisation du nazisme et une interprétation caricaturale , héritée de la guerre froide, de toute l’histoire des relations Est-Ouest durant la seconde moitié du 20ème siècle . Je n’en veux pour preuve que ce passage très significatif des « lignes directrices » du projet, adoptées par le Bureau du Parlement européen au moment de son lancement , en décembre 2008: « Le temps des idéologies totalitaires ne prend fin qu’avec la chute de l’URSS ». On le voit: il s’agit d’une conception plutôt élastique du « stalinisme », englobant jusqu’à l’ère Gorbatchev !

L’on ne peut laisser faire cette réécriture de l’Histoire sans réagir . Non en opposant à une histoire « officielle » une autre narration partiale, mais en défendant , face à un cas typique d’instrumentalisation du passé, une démarche historique digne de ce nom. Il ne manque pas, parmi les historiens, en France comme en Europe, d’esprits libres, attachés à une conception scientifique de leur profession : ils devraient être, en l’occurrence, nos premiers interlocuteurs en vue d’une réponse qui fasse autorité à l’entreprise en cours. Au-delà, c’est aux citoyennes et aux citoyens dans leur ensemble qu’il s’agit de s’adresser afin de leur permettre d’exercer , en connaissance de cause, leur esprit critique, sans lequel il n’y a pas de récit historique européen commun possible.

À cet égard, on rappellera que, même au Parlement européen dans sa composition actuelle, il est, de temps en temps, possible de mettre en échec des tentatives d’un autre temps, du type de celle évoquée plus haut. Le député polonais de droite Marek Migalski en sait quelque chose ! Son récent rapport « sur la mémoire historique dans la culture et l’éducation dans l’Union européenne » considérait que « l’Union européenne s’est construite suite au traumatisme causé par deux grands totalitarismes: le national-socialisme et le communisme » et que « les deux poids-deux mesures dans le jugement  et dans la critique du communisme et du national-socialisme sont inacceptables » . Eh bien, malgré les nombreux amendements apportés à ce texte au fil des débats au sein de la commission compétente du Parlement européen (la commission de la culture et de l’éducation) visant à en limer les passages les plus outranciers, le rapport en question -notamment à l’initiative de notre amie, Marie-Christine Vergiat, députée indépendante, élue sur la liste du Front de gauche, qui a su trouver de nombreux alliés- fut finalement rejeté et atterrit là où était sa place: au panier.

Publicités

Entry filed under: Actualité.

TSIPRAS, NOUVELLE DONNE DE LA GAUCHE EUROPÉENNE LA GAUCHE EUROPÉENNE A LE VENT EN POUPE !

Un commentaire Add your own

  • 1. louisboel  |  23 février 2014 à 9:47

    A reblogué ceci sur candido4presset a ajouté:
    Je « reblog » ce papier très important de Francis WURTZ : pour, justement, éviter que la « crise » actuelle ne fasse naître, par un populisme bassement politicard, de nouveaux totalitarismes. Il est indispensable que les citoyens européens conscients obtiennent une écriture moins simpliste de notre Histoire!

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 181 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

février 2014
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
2425262728  

Catégories

Pages

Pages


%d blogueurs aiment cette page :