Archive for 22 septembre 2021

 ALERTE ROUGE DANS « L’ INDO-PACIFIQUE » !

« Face au caractère inéluctable du rattrapage par la Chine, les Etats-Unis, habitués à être la première puissance mondiale depuis 1945 et intimement convaincus que ce rôle leur revient de droit et garantit leur sécurité, sont pris d’angoisse », peut-on lire dans « L’Atlas des crises et des conflits », sous la plume de Pascal Boniface et de Hubert Védrine.
L’ouvrage, publié début septembre, évoque, pour l’avenir, deux scénarios possibles: soit « Les Etats-Unis se résignent au rattrapage par la Chine et opèrent un modus vivendi avec Pékin », soit « Les Etats-Unis, ne pouvant accepter la montée en puissance de la Chine, montent une coalition globale indo-pacifique et des démocraties ». Dans ce cas, « leur affrontement structure le monde sur tous les plans ». (1) 
Manifestement, l’ Affaire dite « des sous-marins » , à l’origine d’une grave crise diplomatique entre Paris et Washington, fait penser qu’outre-Atlantique, c’est bel et bien la seconde hypothèse évoquée par Boniface et Védrine -celle de l’affrontement entre les deux géants- qui a le vent en poupe ! 
La « coalition globale » en question regroupe, d’une part, l’Alliance quadripartite que forment  les Etats-Unis, l’Inde, le Japon et l’Australie (Le « QUAD », créé en 2007, revitalisé par l’administration Trump et destiné à devenir sous Biden une espèce d’OTAN pour l’Asie et le Pacifique) et, d’autre part, ce que Biden appelle « l’Alliance des démocraties », à savoir les Etats, notamment européens, qui se reconnaissent dans la « famille occidentale », et que le nouveau Président américain était venu, en juin dernier, lors d’un sommet de l’OTAN, enrôler dans sa croisade anti-chinoise.
Mais entre ces deux composantes de sa coalition, celle sur laquelle Washington compte le plus, c’est la première, l’ « Indo-Pacifique »-une zone suffisamment large pour réunir les principales puissances dévouées à Washington dans son offensive contre le grand « rival systémique » , ses « Nouvelles routes de la Soie » et ses objectifs militaires supposés, en particulier Taïwan (province chinoise indépendante de facto , mais que seuls 15 Etats sur 193 reconnaissent officiellement).
 Voilà le contexte stratégique du coup de force de Biden, annonçant la livraison -sans précédent !- de sous-marins nucléaires à l’Australie, dans le cadre d’ un « Pacte de sécurité » américano-britannico-australien, dans la zone indo-pacifique, face à la Chine. Le plus grave, dans cette initiative, légitimement qualifiée d’ « irresponsable » par Pékin, n’est pas d’avoir torpillé un gigantesque contrat de fourniture de sous-marins (non nucléaires) de la France à l’Australie. C’est, au nom de la nécessité de conjurer la militarisation de la zone par la Chine, de faire le choix de la surmilitariser !
Alerte rouge !

——–(1) « Atlas des crises et des conflits » (Nouvelle édition actualisée) Armand Colin / Fayard, 2021. Comme son nom l’indique, ce livre recense -cartes à l’appui- les crises et conflits qui marquent le monde contemporain. Les auteurs -le Directeur de l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques (IRIS) et l’ancien Ministre des Affaires étrangères, qu’on ne présente plus- s’attachent à analyser les causes, les évolutions et les issues possibles de ces crises, sous une forme accessible au grand public. 

22 septembre 2021 at 12:20 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 257 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

septembre 2021
L M M J V S D
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930  

Archives

Catégories

Pages

Pages