Archive for 17 mars 2022

RUSSIE : FRAPPER LE POUVOIR, TENDRE LA MAIN AU PEUPLE

Notre solidarité avec le peuple martyr de l’Ukraine est totale et notre soutien aux sanctions visant son agresseur sans réserve. Mais Poutine n’est pas la Russie. Pour une partie des Russes, l’après-Poutine est, plus que jamais,  à l’ordre du jour, tant la stratégie suicidaire de l’actuel maître du Kremlin en Ukraine leur fait subir l’épreuve la plus traumatisante qu’ils aient traversée depuis la chute de l’Union soviétique : voir leur pays sombrer dans la régression, l’isolement et le déshonneur. Quelle injustice cela serait d’infliger, par une « guerre économique totale » la double peine à celles et à ceux d’entre eux, chaque jour plus nombreux, qui résistent avec courage au « chauvinisme grand-russien » (Lénine) de leurs dirigeants ! 

Faisons mieux connaître ces appels d’intellectuels russes qualifiant, dès les premiers jours de l’agression, de « crimes » les actes de guerre du Kremlin au mépris de leur carrière sinon de leur liberté ; ou cette courageuse « lettre ouverte » à Poutine dénonçant sa « guerre insensée » et se couvrant aussitôt de 17 000 signatures du monde russe de la culture; ou bien cette prise de position collective contre la guerre de la part de stars du football, du hockey ou du tennis russes; ou encore cette Déclaration officielle de la Confédération du Travail de Russie (KTR), partie prenante du mouvement syndical mondial, exprimant « la nécessité d’une cessation rapide » de la guerre, de la reprise d’un « dialogue pacifique » et de la « coexistence entre les peuples multinationaux de Russie et d’Ukraine »; ou de cet Appel international couvert de signatures russes et ukrainiennes côte à côte pour crier : « Assez de guerre en Europe »… !

Quant à la partie de la population russe, sans doute encore majoritaire à ce jour, qui  -dans le contexte de la désinformation et du climat nationaliste entretenu par le pouvoir-  continue toujours de se ranger derrière son Président, nous aurions tout à perdre à contribuer à les humilier, au risque de voir grossir comme jamais le camp des nostalgiques, des revanchards et autres ultras sur lesquels comptent les pitoyables « élites » du régime pour pérenniser leurs prébendes !

 A qui verrait dans cette position une bienveillance mal placée, je conseillerais de se reporter, entre autres sources d’une inépuisable expérience historique, aux Mémoires de Robert Gates, qui fut directeur de la CIA puis chef du Pentagone sous la présidence de George W. Bush : il y reconnut, en 2014, le lien entre l’exacerbation des tensions Est-Ouest et le fait que, dans leur stratégie à l’égard de Moscou, « les Occidentaux, et particulièrement les États-Unis n’ont pas mesuré l’ampleur de l’humiliation ressentie par les Russes avec l’éclatement de l’URSS ». Poutine y a puisé une bonne part de sa popularité en Russie. 

C’est pourquoi, pour préserver les chances de tisser, dès que les conditions le permettront, des relations nouvelles avec cet incontournable voisin européen qu’est la Russie -et nous attaquer ensemble aux problèmes de fond non résolus !- il me paraît vital , en même temps que de sanctionner aussi durement que nécessaire le pouvoir responsable de la tragédie ukrainienne, de tendre, dès aujourd’hui, la main au peuple russe.

17 mars 2022 at 7:42 Laisser un commentaire


Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par courriel.

Rejoignez 5 278 autres abonnés

Chronique européenne dans l’Humanité Dimanche

Intervention au Parlement européen (vidéo)

GUE/NGL : vidéo

mars 2022
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031  

Commentaires récents

Gourmel Michel dans HOMMAGE À MIKHAÏL GORBATCHEV 
Joel ALLAIN dans HOMMAGE À MIKHAÏL GORBATCHEV 
Frison Annie dans CÉRÉALES D’UKRAINE : GAR…
Frison Annie dans UKRAINE : « GAGNER LA GUERRE »…
michel muller dans LA SUPPRESSION DU CORPS DIPLOM…

Archives

Catégories

Pages

Pages